Faut-il opter pour une assurance pour votre animal préféré ?

5 août 2022

Accueil » Assurance » Faut-il opter pour une assurance pour votre animal préféré ?
Sommaire de l'article

Cela est prouvé scientifiquement : nos animaux de compagnie contribuent à notre bien-être, que ce soit par leur simple regard, leur attachement ou leur ronronnement. Quand on acquiert un animal, on s’engage à prendre soin de lui. Pour beaucoup de maitres, cela veut dire les nourrir et les sortir. Mais qu’en est-il de leur santé ?

Assurance santé pour chien : est-ce obligatoire ?

Il n’est absolument pas obligatoire de souscrire une mutuelle pour chien ou pour chat, sachant que certains cabinets d’assurance prennent aussi en charge certains NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie).

Mais c’est également le cas pour les êtres humains. Personne ne vous oblige à prendre une mutuelle. Pourtant, quand arrive une maladie ou un accident, vous êtes contents d’avoir pris le bon contrat et la bonne formule. C’est exactement pareil pour les animaux de compagnie comme le chien ou le chat.

Dès leur plus jeune âge, certains vaccins sont obligatoires comme la rage si l’on veut sortir de l’hexagone avec eux. Or, ces interventions de prévention ont un coût qui peut être remboursé en totalité ou en partie par une mutuelle santé pour animaux.

Nos compagnons à quatre pattes sont débordants de vitalité, surtout quand ils sont jeunes. D’autres sont fugueurs dans l’âme, soit autant de risques qu’ils se fassent renverser par une moto ou une voiture. Le coût d’une intervention chirurgicale peut se compter en plusieurs milliers d’euros qui sont entièrement à la charge du maitre sauf s’il a pris une assurance, bien sûr.

Comment choisir la bonne mutuelle santé pour son animal de compagnie ?

Il faut d’abord savoir que les mutuelles pour animaux prennent généralement très bien en charge les accidents et les opérations chirurgicales. Le remboursement est alors rapide, ce qui n’est pas à négliger quand le budget est restreint.

Le remboursement est généralement plus long quand il s’agit de maladie. Mais celle-ci peut être bien couverte, si l’on prend la bonne formule.

Il est important de prendre en considération le délai de carence, soit le laps de temps qui s’écoule entre le versement de la somme au vétérinaire et le remboursement, mais aussi la franchise.

Celle-ci correspond à la somme restant à la charge du maitre. Cela peut être une somme fixe annuelle ou un pourcentage à chaque acte. Certains assureurs en ligne n’en demandent pas pour certaines formules.

En fonction de ces dernières, tous ces points évoluent, d’où l’utilité de bien les comparer pour prendre ce qui semble le plus adapté à son animal et ses habitudes de vie.

Ne pas oublier la responsabilité civile qui permet de rembourser les dommages physiques ou matériels causés à autrui par l’animal et bien entendu le prix.

Il ne faut pas penser qu’une mutuelle pour chien ou chat va forcément coûter cher. Plus le niveau de couverture est élevé, et donc l’animal bien couvert, plus la cotisation mensuelle monte.

Mais il ne faut pas oublier que les vétérinaires sont libres de fixer le prix de leurs diverses prestations et que cela peut vite grimper quand on entend faire soigner son animal de compagnie…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 15 =