Mutuelle Madelin : comment choisir votre mutuelle santé ?

8 octobre 2020

Accueil » Assurance » Mutuelle Madelin : comment choisir votre mutuelle santé ?
Sommaire de l'article

De plus en plus de personnes se tournent vers le statut d’indépendant, pour gagner en liberté, la plupart du temps. Ce statut ne comporte pas que des avantages. L’un des principaux inconvénients étant que le remboursement des frais de santé n’est pas optimal. Cette situation n’est pourtant pas inéluctable.

Qu’est-ce que la mutuelle Madelin ?

Même si le RSI (Régime Social des Indépendants) s’est mué en Régime Général de la Sécurité Sociale, les indépendants (artisans, commerçants ou encore les personnes exerçant en libéral) n’ont pas constaté grand changement du côté des remboursements de santé.

Pourtant, il est impératif, quand on est confronté à la maladie, l’hospitalisation ou simplement le fait de devoir suivre un traitement, d’avoir le moins de frais à payer.

Il existe une solution et elle n’est pas récente. La loi Madelin de 1992 permet en effet de souscrire une assurance santé complémentaire (mutuelle) et ce, afin de pallier les manques du régime général qui reconnait moins le statut d’indépendant que les personnes exerçant une activité salariée classique.

Que vous soyez dirigeant d’une entreprise non-salarié ou en activité indépendante individuelle, il existe un contrat qui vous ressemble. Pourtant, afin de trouver une bonne mutuelle, il est important de réfléchir en amont à certains critères ou de contacter un courtier en mutuelle madelin.

Comment choisir une bonne assurance santé ?

Personne ne peut prédire quel sera son état de santé dans quelques années. Pourtant, il peut être possible d’émettre quelques hypothèses de bon sens.

Une personne travaillant beaucoup sur écran, sera plus susceptible de présenter des troubles de la vision, ainsi que des problèmes musculo squelettiques, du fait de gestes répétitifs du poignet et de l’avant-bras, par exemple.

Choisir une mutuelle qui offre un bon taux de remboursement au niveau de l’optique mais aussi des soins de rééducation ou des médecines naturelles peut donc être un plus.

Une femme, après 45 ans peut également supposer qu’elle n’aura pas besoin de remboursements liés à des grossesses etc…

L’âge, mais aussi le mode de vie (fumeur ou non, sportif ou non…), peuvent également donner des indications sur le type de mutuelle à souscrire.

On le comprend, plus on voudra un niveau de couverture étendu, plus les prestations seront haut de gamme et auront une incidence sur le prix des mensualités. Pourtant, toutes les formules ; aussi chères soient-elles ; ne correspondent sans doute pas à vos besoins et attentes.

Etablir un comparatif entre les différentes offres, en fonction du budget que vous pouvez allouer est une première solution, d’autant que des outils gratuits peuvent désormais vous y aider.

Pourtant, ces comparateurs, quoique pratiques, ne peuvent pas interagir et comprendre vos besoins spécifiques en matière de santé. C’est pour cette raison que de nombreux indépendants font le choix de se faire accompagner par un courtier. Ce professionnel est un intermédiaire entre son client (l’indépendant) et les compagnies d’assurance. Il peut chercher la meilleure offre du marché en tenant compte des critères de sélection qu’aura pu lui donner son client, dont son budget.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 × 11 =