Pourquoi l’assurance-vie reste-t-elle toujours aussi prisée ?

27 mai 2022

Accueil » Assurance » Pourquoi l’assurance-vie reste-t-elle toujours aussi prisée ?
Sommaire de l'article

Même s’il connait un succès stable, le Livret A, même revalorisé à 1% ne fait guère rêver les investisseurs qui souhaitent un rendement plus attractif. L’assurance-vie est le second produit d’épargne préféré des français, les deux produits s’affrontant parfois au coude à coude.

Quelles sont les raisons qui expliquent ce succès et l’assurance-vie est-elle le produit qui est fait pour vous en matière d’épargne, c’est ce que nous voyons aujourd’hui.

Comment expliquer l’engouement des français pour l’assurance vie ?

Souscrire une assurance vie Perlib est sans doute une excellente idée si vous avez compris que l’assurance-vie n’est pas une épargne de précaution. Ce n’est pas une somme d’argent dans laquelle on peut piocher, au fil des envies ou des besoins, et s’envisage plutôt sur le moyen à long terme, car c’est là où elle se révèle la plus intéressante.

Avoir un capital ou une rente :

Le souscripteur du contrat, au terme de ce dernier peut se voir remettre l’ensemble de son capital en une seule fois ou sous la forme d’une rente.

Les conditions ne sont pas les mêmes, il est donc important de se renseigner en amont auprès de l’assureur avec qui on établit le contrat pour être certain de faire le bon choix.

Que ce soit l’un ou l’autre, comme l’assurance-vie s’envisage surtout à moyen et long terme, cela permet d’avoir un complément de revenus, qui peut être bienvenu, notamment au moment de la retraite, par exemple.

On désigne des bénéficiaires :

 L’assurance-vie est faite pour que l’argent profite au souscripteur du contrat, bien sûr. Mais comme personne ne peut prédire l’avenir, il existe une clause bénéficiaire.

En cas de décès, ce sont ces bénéficiaires qui touchent l’argent. C’est donc un moyen d’aider des proches et de les protéger, en leur offrant une somme d’argent, épargnée patiemment.

On peut choisir deux types de contrats :

Mono-support ou multi supports ? Le choix est laissé à l’épargnant en fonction de son profil d’investisseur. Qu’est-ce que cela veut dire ?

On peut vouloir rester prudent : les instruments financiers peuvent être volatils, ce qui concourt à expliquer pourquoi certains taux de rendements sont intéressants. Pourtant, ce risque peut ne pas plaire à l’épargnant qui préfère un placement qui rapporte un peu moins mais qui est plus sûr, auquel cas, il se tournera vers un fonds en euros (mono-support).

Au contraire, comme dit plus haut, un contrat multi-supports suppose une partie en fonds euros, mais une autre dans des instruments financiers plus risqués, mais qui peuvent rapporter plus. Cela peut être des actions ou des obligations, par exemple, qui sont liés à la bourse et donc aux fluctuations.

Assurance vie : comment savoir si ce produit d’épargne est fait pour vous ?

Un acte de transmission :

Quand on veut transmettre de l’argent à son conjoint ou sa descendance, par exemple, l’assurance vie est une excellente façon de le faire, car la fiscalité est avantageuse, dans ce cas.

Un conjoint bénéficiaire, en effet, ne paierait pas de droit de succession. Pour les autres, cela dépend de l’âge qu’avait l’assuré au moment du versement des primes du contrat.

Une fiscalité intéressante :

Pour que le contrat d’assurance vie tienne toutes ses promesses, il faut conserver son capital intact (sans retrait) pendant au moins 8 ans, mais cela peut être plus, bien entendu.

Quand on souhaite retirer son argent, on paie, au niveau de la fiscalité le PFU (Prélèvement Forfaitaire Unique et ce, depuis sa mise en place en 2017). Pour un retrait après 8 ans et sur les sommes inférieures à 150 000 euros, il faut compter sur un prélèvement unique, donc, de 7.5% de la somme totale.

Mieux vaut donc, ne pas toucher à son argent de façon anticipée pour ne pas avoir un prélèvement qui monte alors à 12.8%.

Il faut aussi ajouter des prélèvements sociaux de 17.2%. Le prélèvement obligatoire s’élève donc à 30% de la somme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 × 23 =