Qu’est-ce qu’une assurance de prêt ?

13 septembre 2021

Accueil » Assurance » Qu’est-ce qu’une assurance de prêt ?
Sommaire de l'article

Lorsque vous souscrivez un crédit immobilier ou à la consommation, l’organisme prêteur vous proposera très souvent une assurance emprunteur. Même si l’assurance de prêt n’est pas obligatoire, elle est intéressante pour vous protéger en cas de difficultés de paiement liées à un accident de la vie.

L’assurance de prêt : à quoi ça sert ?

Il s’agit d’une assurance qui prend en charge tout ou partie des mensualités de remboursement d’un crédit lorsqu’un événement imprévu vous prive de revenus. L’assurance prend le relais et paie à votre place les échéances. Les événements sont bien définis dans le contrat :
– Le décès ;
– La perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) ;
– L’invalidité permanente totale ou partielle (IPT ou IPP) ;
– L’incapacité temporaire de travail (ITT) ;
– La perte d’emploi.

L’assurance emprunteur est donc un contrat de prévoyance. En fonction des cas, l’assurance va rembourser les échéances, voire le capital restant dû (par exemple, en cas de décès ou de PTIA).

L’assurance emprunteur est-elle obligatoire ?

L’assurance de prêt n’est pas obligatoire. Dans la pratique, les organismes de crédit ou les banques réclament souvent la souscription d’une telle assurance pour pouvoir obtenir un crédit. En effet, l’assurance emprunteur protège également le créancier des risques d’impayés. Dans le cas des prêts immobiliers, elle est quasi inévitable. À ce titre, elle fait partie des conditions d’octroi du prêt et son coût sera inclus au taux annuel effectif global (TAEG).

Elle peut venir en complément d’autres garanties comme une hypothèque ou une caution.

Comment souscrire une assurance de prêt ?

La plupart du temps, la souscription d’une assurance emprunteur nécessite le remplissage d’un questionnaire de santé. Ce dernier permet à l’assuré d’évaluer les risques et de calculer le montant de la prime, généralement exprimée sous forme de pourcentage.

En cas de risque important (maladie grave comme un cancer ou chronique comme le diabète), il est néanmoins possible de bénéficier d’une assurance de prêt, dans le cadre de la convention AERAS (s’assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé).

Le calcul dépend également du montant emprunté et de la durée de remboursement, ainsi que des éventuelles options. En général, seul le décès et la PTIA sont couverts de base, l’invalidité, l’incapacité et la perte d’emploi sont facultatives.

Vous n’êtes pas obligé de souscrire l’assurance emprunteur auprès du même organisme que celui qui vous propose le prêt. Cette délégation d’assurance est autorisée depuis la mise en œuvre de la loi Lagarde en 2010. Seule condition : les conditions proposées par l’établissement de votre choix doivent être équivalentes à celles de la banque qui distribue le prêt.

Le plus souvent exigée par les banques pour obtenir un prêt immobilier, l’assurance de prêt permet de protéger à la fois la banque et le client des défauts de paiement dus aux accidents de la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 15 =