Comment choisir sa station de relevage ?

16 novembre 2022

Accueil » Autres » Comment choisir sa station de relevage ?
Sommaire de l'article

Quand on ne peut pas évacuer les eaux grises ou noires de façon traditionnelle, il convient de choisir une station de relevage. Pourtant, en fonction des besoins, il faut prendre en considération certains critères. Nous faisons le point ici pour trouver le modèle le plus adapté.

 

Station de relevage : comment faire le bon choix ?

A cause de la gravité qui ne joue pas en faveur du particulier, la station de relevage est souvent l’option vers laquelle il faut se tourner. Pourtant, il n’est pas si simple de trouver la bonne. Il convient de faire un état des lieux de ses besoins pour faire le meilleur choix.

Il faut dans un premier temps déterminer le volume de la cuve de stockage qui est forcément corrélée aux besoins du logement et donc à la composition familiale notamment.

On ne choisit pas le même produit quand on est un couple sans enfant qu’une famille nombreuse. En effet, une station de relevage est composée d’une cuve, mais aussi de pompes et d’autres éléments qui travaillent de concert pour assurer une tâche : évacuer les eaux grises.

Si on sollicite trop des pompes sous-dimensionnées, il y a plus de chance qu’elles présentent à moyen terme un dysfonctionnement ou une usure.

 

Les critères de choix pour une station de relevage :

Une station de relevage peut être installée dans un local ou enterrée. Dans le premier cas, il est évident que la maintenance peut se faire plus facilement en cas de problème. Quand on ne le souhaite pas, l’enterrer est la solution à adopter, sachant que les professionnels le font toujours de telle manière qu’il est possible d’y accéder.

Quand on doit faire installer une station de relevage, il faut faire part à l’entreprise spécialisée de certaines indications comme la nature des eaux usées que l’on envisage de faire évacuer.

Les eaux brutes qui peuvent contenir des matières solides ou encore des lingettes sont les plus difficiles à pomper. Il faut donc un matériel bien précis, généralement composé d’une roue dilacératrice. Cela ne sera pas le cas pour des eaux peu chargées ou des eaux claires.

La présence d’un clapet anti-retour est indispensable pour que les pompes ne tournent jamais à vide, ce qui joue beaucoup sur leur durée de vie (elles pourraient chauffer).

Parce que l’eau et l’électricité vont devoir cohabiter, il est important de laisser des professionnels se charger de cette installation. Ils regarderont si tous les raccordements électriques ont fait l’objet d’une bonne étanchéité.

Pour éviter les problèmes, ils conseilleront sans doute d’opter pour un modèle avec alarme pour que le propriétaire soit immédiatement averti en cas de problème et puisse faire venir un professionnel. Généralement, il est possible de réparer quand on s’y prend à temps et pas de remplacer, ce qui coûte plus cher.

Il ne faut pas oublier la maintenance annuelle qui doit être faite des pompes mais aussi vérifier qu’aucune matière ne pollue la station, pouvant causer de mauvaises odeurs.

Un contrat de maintenance peut ainsi faire partie des services proposés par le professionnel, pour obtenir une station de relevage qui fonctionnera toujours dans les meilleures conditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 15 =