Comment réaliser l’entretien d’un défibrillateur ?

La défibrillation renvoie au fait d’administrer au cœur dont le rythme cardiaque est défaillant des chocs électriques afin que ce dernier batte de nouveau normalement. Le défibrillateur est l’appareil qui permet de pratiquer cette opération. Pour garantir l’autonomie du défibrillateur, ce dernier fonctionne avec des batteries. L’appareil comprend un bloc électrique permettant d’émettre le choc électrique ainsi qu’un moyen de transfert du choc électrique au cœur composé de deux électrodes. Pour que l’appareil soit à tout moment opérationnel et propre à sauver des vies, il est important de procéder régulièrement à l’entretien du défibrillateur.

Que doit-on entretenir dans le défibrillateur ?

Pour pouvoir secourir des patients, le défibrillateur doit bien fonctionner à tout instant. Plusieurs éléments sont susceptibles de subir une détérioration avec le temps. Il s’agit d’abord de la batterie ou des piles. Pour émettre le choc électrique ou pour effectuer un autocontrôle, le défibrillateur doit comporter des piles et/ou des batteries. Ces piles et batteries peuvent être à plat avec le temps, il est donc important de vérifier leur état régulièrement afin de les changer au besoin. Dépendamment de la marque et de l’emploi qui en est fait, ces éléments fonctionnent sur une durée variant de 12 mois à 60 mois. Pour renouveler ces éléments, vous pourrez faire une demande auprès d’un spécialiste.

Autre élément qu’il faut renouveler : le gel des électrodes. C’est ce produit qui permet de transmettre le choc électrique vers le cœur du patient. Ce gel peut au bout de 2 à 7 ans sécher au point de rendre le mécanisme non opérationnel. Il est donc important dans ce cas de le changer.

Les obligations légales liées à l’entretien du défibrillateur

Même s’il n’existe pas une mention spécifique liée aux défibrillateurs, le code de la santé publique qui régit l’environnement médical dispose que le matériel médical doit régulièrement faire l’objet d’un entretien. Les défibrillateurs, en tant que dispositif médical crucial pour les patients souffrant de problèmes cardiaques, ne dérogent pas à la règle.

Le cadre légal ne fixe pas de manière claire la périodicité à laquelle doit s’effectuer l’entretien. Sur ce plan, une certaine liberté d’appréciation est laissée aux responsables médicaux dont la responsabilité est  engagée en cas de défaillance du défibrillateur. Pour prendre des précautions utiles, il est préférable de suivre les recommandations du concepteur de l’appareil et de confier la maintenance du défibrillateur à un spécialiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 6 =