Gestion de projets personnels : de la définition des objectifs à l’épargne pour les atteindre

21 juin 2023

Accueil » Autres » Gestion de projets personnels : de la définition des objectifs à l’épargne pour les atteindre
Sommaire de l'article

Se fixer un but. Avancer pour y parvenir. Déployer les moyens pour mener à bien. Nous avançons tant sur le plan professionnel que personnel via des projets. Ces derniers, propres à chacun, nous animent et nous motivent. Apprendre, grandir, partager, inculquer, évoluer et (surtout) s’épanouir. Alors, quels sont vos objectifs de vie ? Quelles sont les clefs pour réussir ? Avec quels moyens y accéder ?

Parlons développement personnel, accompagnement, apprentissage, mais aussi les moyens humains et financiers pour concrétiser vos projets.

 

Un projet peut nécessiter des moyens financiers : quels sont les recours possibles ?

En plus du temps à dégager, entre la naissance d’une idée et le lancement d’un projet personnel, il peut (parfois) nécessiter un certain budget. Dans notre société, l’argent est un des moyens pour concrétiser ses envies. C’est factuel. Alors, comment faire des économies pour réaliser ses rêves ? Entre épargne ou changement de vie, l’argent peut servir à acheter, à se former, à voyager, à déménager, à se réapproprier son corps, à démissionner, etc. Que ces objectifs soient matériels ou bien spirituels, plusieurs moyens de les concrétiser sont à votre portée. Voici un ordre d’idée des finances pouvant vous y aider :

  • mettre de l’argent de côté chaque mois (en économisant sur son train de vie, et ses habitudes de consommation par exemple)
  • demander une aide financière à un organisme bancaire (un courtier, une banque, contracter un prêt à la consommation, etc.)
  • revoir ses contrats mensuels et ajuster leur montant si besoin (assurances voiture et habitation, mutuelle de santé, forfait téléphone, abonnement Internet ou TV, multimédias, etc.)
  • monter un dossier administratif pour obtenir une bourse ou un rabais (comme les primes à la rénovation accordées par le gouvernement)
  • solliciter son entourage (famille, amis, collègues, etc.) – une demande d’avance sur héritage peut aussi un moyen de débloquer des fonds plus tôt
  • décrocher des missions supplémentaires, signer un deuxième contrat de travail à temps partiel,
  • procéder à des maillages financiers et optimiser son capital financier existant (comme faire de la défiscalisation, de la sous-location dans son logement, etc.)
  • lancer une cagnotte participative sur Internet (via les réseaux sociaux ou bien des associations spécifiques)

 

Se connaître soi-même : confiance et détermination sont la clef

Avant toute chose, un bilan personnel est de mise. À réaliser seul, mais aussi grâce à l’avis de vos proches et des conseillers spécialisés en parcours de vis (d’orientation et/ou de coach certifié), vous pouvez réaliser un état des lieux de votre parcours. Plusieurs questions doivent alors être éclaircies comme :

  • Quelles sont vos qualités humaines ?
  • Quelles sont vos qualités professionnelles ?
  • Quelles ont été vos erreurs du passé ?
  • Envers quoi êtes-vous reconnaissant(e) ?
  • Vers quel rythme de vie devez-vous vous tourner ?
  • Quels sont les éléments qui vous donnent de l’énergie ?
  • Quelles sont vos sources de stress et d’anxiété ?
  • Comment aimeriez-vous dépenser votre argent ?
  • Quelles sont vos fiertés ?
  • Quel est votre sentiment de liberté ?
  • Pensez-vous mettre tout en œuvre pour l’épanouissement de votre entourage ?

 

Concrétiser son projet et (surtout) se faire accompagner

En fonction de votre objectif personnel, l’important est de bien s’entourer pour le concrétiser et obtenir tous les tenants et aboutissants. Peser les pour et les contre. Nous ne pouvons pas tout maîtriser ni tout savoir alors puisons les connaissances ailleurs et validons avec les bonnes personnes ! Pour bénéficier de l’expertise d’un acteur tierce, voici plusieurs exemples auxquels vous pouvez être confronté(e) :

  • Pour un projet foncier, n’hésitez pas à solliciter l’aide des professionnels du secteur comme les agences immobilières, les gestionnaires de patrimoine, votre banquier, ou bien les associations spécialisées
  • Pour un projet de santé esthétique, comme un acte chirurgical, rapprochez-vous des différentes cliniques de soins, des possibilités d’opérations à l’étranger (organismes accrédités), solliciter votre médecin traitant, en échanger avec vos proches
  • Pour un projet de voyage (pourquoi pas un tour du monde ?!), consultez les différents blogues des voyageurs, lisez les livres sur les pays à visiter, et prenez rendez-vous dans les agences de tourisme
  • Pour un changement de vie professionnelle (démission, reconversion ou formation), faites-vous accompagner par un coach de vie, consultez les expériences de vos pairs, sollicitez l’avis d’organismes spécialisés, rapprochez-vous des organismes éducatifs, utilisez votre compte professionnel de formation (CPF) pour financer une formation
  • Pour un projet de création d’entreprise, rapprochez-vous des chambres de l’industrie et du commerce de votre région, solliciter des Business Angels pour porter votre projet, votre banque, candidater pour des aides au lancement de votre projet (prix innovation par exemple), les aides possibles à Pôle Emploi (ACRE et ARE)

N. B. Quelles astuces pour évaluer l’avancée de votre projet ? Un projet bien mené est à la fois séquencé par étapes clefs, mais il doit aussi être encouragé par des “petites” victoires ! En plus d’un planning à tenir, vous pouvez vous encourager à travers des jalons et des dates limites pour chaque réussite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
4 + 4 =