Bailleurs : pourquoi faire de la location meublée ?

25 juillet 2019

Accueil » Immobilier » Bailleurs : pourquoi faire de la location meublée ?
Sommaire de l'article

Si vous êtes propriétaire et que vous disposez d’un logement à vocation locative, deux possibilités s’offrent à vous : louer en nu ou en meublé. La première solution peut paraître plus simple et rapide, cependant ce serait une grande erreur que de négliger la seconde, tant les avantages, notamment financiers, sont intéressants !

 

Avantages de la location meublée

Certes, cela représentera plus de travail pour vous, notamment au niveau fiscal, mais il est possible de faire appel à des prestataires pour vous aider à déclarer vos revenus de locations meublées. Bref, petit tour d’horizon des avantages que présente ce régime.

Pour louer en meublé, il faut respecter certains critères, notamment en terme de meubles, que vous pouvez consulter sur le site du Service Public. Une fois ceci respecté, vous pourrez vous lancer dans la location meublée, et profiter de son premier grand avantage : la fiscalité avantageuse !

En effet, alors que la location nue est imposée sur les revenus réel ou via un abattement de 30%, la location meublée dispose d’un abattement de 50% ! Pour être concret : si vous recevez 1 000€ de revenus d’une location meublée, vous ne serez imposé que sur 500€. Cette somme s’ajoute à vos revenus et est alors moins élevée que si vous faisiez de la location nue (dans ce cas précis, ce sont 700€ qui s’ajoutent à vos revenus en nue). Et ce n’est pas le seul avantage ! En tant que loueur meublé, vous proposez un service, et non un bien immobilier. Ainsi, comme le logement est meublé, vous pouvez louer plus cher, et cela peut aller jusqu’à 20% de plus dans certaines villes !

 

Quelles différences entre location nue et meublée ?

La distinction entre location nue et location meublée est essentielle dans le monde de l’immobilier locatif, car elle détermine aussi bien les obligations du propriétaire que les droits du locataire, mais aussi la fiscalité associée. Voici quelques paragraphes qui mettent en exergue les principales différences entre ces deux types de location :

1. Définition
La location nue concerne un bien immobilier loué vide, sans meubles, ni équipements. Il s’agit généralement d’appartements ou de maisons où le locataire doit apporter ses propres meubles pour l’habiter. À l’opposé, la location meublée implique que le bien soit équipé de tous les éléments nécessaires à une habitation normale. Cela inclut généralement un lit, des chaises, une table, un réfrigérateur, des plaques de cuisson, etc. Le locataire peut ainsi s’y installer sans avoir besoin d’apporter ses propres meubles.

2. Durée du bail
La durée du bail est une autre différence majeure entre ces deux types de location. Dans le cadre d’une location nue, le bail est généralement conclu pour une durée de 3 ans renouvelable, sauf si le propriétaire est une personne physique (et non une société) auquel cas il peut être d’une durée d’au moins 6 ans. Pour la location meublée, le bail est plus court, généralement d’une durée d’un an renouvelable. Toutefois, si le locataire est un étudiant, ce bail peut être réduit à 9 mois, sans renouvellement automatique.

3. Régime fiscal
Sur le plan fiscal, les revenus générés par ces deux types de location ne sont pas traités de la même manière. Pour une location nue, les revenus sont considérés comme des revenus fonciers, alors que pour une location meublée, ils relèvent des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Cette différence a des implications importantes en matière de déduction des charges et d’optimisation fiscale.

4. Obligations du propriétaire
Dans une location meublée, le propriétaire doit fournir un certain nombre d’équipements pour que le logement soit considéré comme « meublé ». Ces équipements sont définis par la loi, et leur absence peut entraîner une requalification du bail en location nue. De plus, le propriétaire a la responsabilité de veiller à ce que ces équipements restent en bon état de fonctionnement.

5. Protection du locataire
En matière de protection du locataire, les règles sont généralement plus strictes pour la location nue que pour la location meublée. Par exemple, le préavis en cas de congé donné par le locataire est généralement de 3 mois pour une location nue, contre 1 mois pour une location meublée.

 

Alors que l’on nous parle souvent de la Loi Pinel dans les médias, notamment pour ses avantages fiscaux, il s’avère que d’autres solutions existent pour réduire vos impôts issus de l’immobilier, et la location meublée est certainement l’une des plus intéressantes du moment. A méditer…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 ⁄ 13 =