Quels sont les dispositifs de défiscalisation immobilière en 2022 ?

19 juillet 2022

Accueil » Défiscalisation » Quels sont les dispositifs de défiscalisation immobilière en 2022 ?
Sommaire de l'article

La défiscalisation immobilière est un système mis en place par le gouvernement pour la protection de l’héritage immobilier de l’État. Elle permet aux personnes qui investissent dans les dispositifs de défiscalisation d’obtenir des réductions d’impôts et d’en tirer des bénéfices. Si vous aussi, vous souhaitez investir dans ce domaine, il vous faut connaître les différents dispositifs afin de déterminer les tenants et les aboutissants de chacun d’eux. Ainsi, sont répertoriés dans cet article les dispositifs de défiscalisation majeurs en 2022.

Le dispositif Pinel

La loi Pinel incite les investisseurs à se tourner vers les biens immobiliers neufs. En effet, l’usage de ce dispositif de défiscalisation immobilière requiert certaines conditions. Il vous faut d’abord entrer en possession d’un habitat neuf, ensuite le louer sur au moins six ans. Le contribuable va alors récupérer 12 % sur le prix auquel va revenir le bien immobilier pendant tout le temps qu’il sera loué.

Après les six ans, le taux prélevé par le contribuable augmente de 2 % par an jusqu’à la neuvième année où il prend effet. Il passe ainsi à 18 %. Également, ce taux augmente encore de 1 % par an après la neuvième année de location et prend effet à la douzième, passant ainsi à 21 %.

Par exemple, si vous achetez une maison à 200000 €, les économies de l’impôt s’élèveront à 4000 € par an sur neuf ans et 2000 € par an pour la suite.

Le dispositif Censi-bouvard

Le dispositif Censi-bouvard complète le statut LMNP. Il permet de réduire les impôts en récupérant les TVA pour un logement neuf et meublé. La différence avec le dispositif de défiscalisation immobilière Pinel est que le logement doit être meublé et la valeur de l’économie d’impôt se limite cette fois-ci à 11 %. Le logement doit aussi se trouver dans une catégorie de bâtiment éligible (résidence pour seniors, étudiants, de tourisme ou bien de EHPAD).

Ce dispositif de défiscalisation immobilière est recommandé aux investisseurs qui souhaitent avoir des réductions sur les impôts d’immobilier, mais ne veulent pas s’encombrer des certaines contraintes, comme dans l’immobilier classique. Le bail commercial n’est pas un engagement à prendre à la légère. C’est pourquoi, il faut bien choisir l’exploitant avant de commencer à investir.

Le dispositif Malraux

Le dispositif de défiscalisation immobilière Malraux est un moyen d’investir dans des anciens bâtiments qui ont été réhabilités. Ici, l’investisseur achète un produit immobilier qui sera rénové et également une enveloppe contenant la somme des réparations que doit subir le bien. Celui-ci va ensuite prendre 22 % sur la somme totale utilisée pour les travaux, cela en tenant compte d’une limite imposée sur les dépenses. Le montant à dépenser par an s’élève à 100000 € et s’étend au maximum sur 4 ans.

Ainsi, si vous investissez dans un logement dont l’enveloppe est de 150000 € vous économiserez sur deux années, un montant d’impôt s’élevant à 22500 €. Ici aussi, l’investisseur s’engage en contrepartie à mettre le produit immobilier en location en fonction de la loi Malraux. La durée de cet engagement ira jusqu’à 9 années. Toutefois, ce dispositif vous évitera de subir les contraintes liées au loyer ainsi que le plafonnement.

Chaque dispositif de défiscalisation immobilière possède des avantages et des inconvénients. Il ne vous reste plus qu’à les comparer et choisir l’investissement immobilier qui vous conviendra.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
32 ⁄ 16 =