20 janvier 2020

5 choses à savoir avant de devenir micro-entrepreneur

Accueil » Entreprise » 5 choses à savoir avant de devenir micro-entrepreneur
Sommaire de l'article

Vous envisagez de devenir micro-entrepreneur ? Sachez que le statut est volontairement allégé en paperasse et formalités administratives. Découvrez tout de même 5 choses à savoir avant de vous lancer !

1. Ouvrir un compte bancaire dédié à votre activité de micro-entrepreneur

En tant que micro-entrepreneur, vous devrez ouvrir un compte bancaire dédié à votre activité professionnelle. Attention, il ne s’agit pas d’ouvrir un compte professionnel ; un simple compte courant suffit, tant qu’il ne s’agit pas du vôtre à titre personnel ! Il servira à recevoir les paiements de vos clients, à payer vos cotisations et tous les frais liés à votre entreprise. Seule exception : dans le cas où vous ne dépassez pas 10 000 euros de chiffre d’affaires pendant 2 années de consécutives, vous n’êtes pas obligé d’ouvrir ce compte dédié.

2. Facturer vos clients, mais pas n’importe comment

Si vous omettez d’inscrire certaines mentions sur vos factures, vous pouvez être soumis à une amende de 15 euros par information manquante ou erronée, ainsi qu’à une sanction pénale jusqu’à 75 000 euros. Pour vous aider dans l’établissement de devis et factures, il existe des logiciels de facturation faciles à prendre en main et conformes à la loi. Cela permet d’éviter les mauvaises surprises !

3. Déclarer votre chiffre d’affaires à l’URSSAF

Selon ce que vous choisirez lors de la création de votre micro-entreprise, vous devrez déclarer vos chiffres d’affaires à l’URSSAF de façon mensuelle ou trimestrielle. Il faudra ensuite payer vos cotisations pour les périodes concernées.

4. Il n’y a (presque) pas de comptabilité à tenir

C’est un avantage non-négligeable : en micro-entreprise, il n’y a pas de comptabilité à tenir. Enfin, presque. Vous aurez l’obligation de tenir un livre de recettes et dépenses de votre activité, qui sera à tenir à jour impérativement. En cas de contrôle, il vous sera demandé.

5. Une dernière chose à savoir…

Tous les aspects administratifs de la micro-entreprise sont bien évidemment à prendre en compte, mais ils ne sont pas les seuls. En effet, en travaillant à votre compte, il faut que vous soyez prêt à :

  • gérer toute votre organisation de A à Z ;
  • être 100 % autonome (bien que vous puissiez déléguer des tâches, vous serez l’unique décisionnaire) ;
  • savoir travailler seul. Selon le domaine d’activité, vous serez potentiellement en contact avec le monde extérieur, des clients, des collègues, etc. Il existe également des solutions alternatives au travail à la maison, comme les espaces de coworking, par exemple.

Ne négligez aucun aspect de votre micro-entreprise, bien que les préoccupations administratives soient peu nombreuses. Maintenant que vous connaissez ces cinq points, êtes-vous prêt à vous lancer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 ⁄ 2 =