7 choses à faire pour devenir un auto-entrepreneur accompli

20 septembre 2021

Accueil » Entreprise » 7 choses à faire pour devenir un auto-entrepreneur accompli
Sommaire de l'article

Nombre de Français souhaitent quitter le salariat pour devenir auto-entrepreneur. Flexibilité sur le temps de travail, emploi du temps plus souple, subventions des pouvoirs publics ou encore rémunération plus élevée, ce nouveau statut présente de nombreux avantages. Mais avant de devenir auto-entrepreneur, voici les 7 choses à faire absolument. 

Avoir les idées claires avant de se lancer

Pourquoi devenir auto-entrepreneur ? Y a-t-il des risques à prendre cette décision ? Quel sera mon avenir professionnel par la suite ? Comment vais-je faire pour trouver des clients ? Suis-je certain que mes idées rencontreront le succès ? Avant de se lancer dans l’auto-entrepreneuriat, il est important de bien réfléchir à ce que vous allez faire et à comment vous allez mettre votre projet en œuvre. Soyez réaliste, exigeant avec vous-même et surtout, réalisez une petite étude de marché. Il faut que votre idée de création d’entreprise soit percutante et originale afin de trouver l’assentiment du public.

Trouver les financements pour lancer son activité

Quels sont les meilleurs financements pour mettre son projet sur orbite ? S’il est courant d’utiliser ses finances propres, il est tout à fait possible de souscrire à un prêt bancaire, d’emprunter à ses proches ou encore d’organiser une levée de fonds. Dans l’absolu, il est très important que le financement recherché soit fiable, en mesure de couvrir l’ensemble des dépenses. D’où la nécessité de rédiger un business plan parfaitement clair qui vous permettra de budgétiser votre projet dans les moindres détails.

Obtenir son numéro SIRET pour immatriculer son activité

Chaque auto-entrepreneur à un numéro SIRET (système d’identification du répertoire des établissements) qui permet de l’identifier, lui, mais également son activité. Sans ce numéro, il est impossible d’exister légalement et de lancer son activité. Composé de 14 chiffres, ce code unique permet également de connaître le lieu d’exercice de l’activité. Et pour obtenir son numéro SIRET, vous pouvez par exemple compter sur la plateforme service-autoentrepreneur.fr. Cette dernière vous permettra de gagner du temps en réalisant l’ensemble de vos démarches en ligne.

Trouver un local professionnel pour domicilier son entreprise

En tant qu’auto-entrepreneur, vous pouvez très bien travailler de chez vous. Si cela est pratique pour certains métiers, pour d’autres, il est obligatoire de trouver un local professionnel. À défaut d’être auto-entrepreneur dans la restauration par exemple, vous pouvez opter pour la location d’un espace de coworking. Vous pourrez y louer un bureau entièrement meublé et équipé. Et en fonction de vos besoins, vous pourrez même y domicilier votre entreprise afin de recevoir du courrier.

Définir les bonnes stratégies pour attirer les clients

Comment rapidement attirer les clients pour augmenter votre chiffre d’affaires ? S’il est presque évident que l’entrepreneur devra faire de la publicité traditionnelle, il aura aussi l’obligation de compter sur la puissance du digital. Pour cela, il pourra utiliser les deux leviers que sont le référencement naturel (SEO) et le référencement payant (SEA). Ces deux techniques permettent de gagner en notoriété, d’obtenir du trafic vers son site internet et de devenir populaire sur les moteurs de recherche. Enfin, il est indispensable que l’auto-entrepreneur pense à renforcer sa présence sur les réseaux sociaux.

Scruter les aides à la disposition des auto-entrepreneurs

En France, il existe plusieurs dispositifs pour soutenir les auto-entrepreneurs. Ainsi, on retrouve l’allocation de solidarité spécifique (ASS), l’exonération de TVA, l’aide de l’Agefiph, etc. Brièvement, on peut aussi parler de l’aide aux créateurs et repreneurs d’entreprise ACRE, anciennement appelée ACCRE. 

Elle permet de réduire ses cotisations sociales de 50% la première année du lancement de son activité. Et si avant le 31 décembre 2022 vous créez votre entreprise dans l’une des zones d’aide à finalité régionale (ZAFR), vous pourrez prétendre bénéficier d’une exonération fiscale.  Enfin, il y a les aides régionales, disponibles en fonction de votre localisation et les subventions allouées par l’Union européenne.

Se faire accompagner par des interlocuteurs de référence

Au démarrage de leur activité, c’est tout naturellement que les auto-entrepreneurs se posent une multitude de questions. Pour avoir les bonnes réponses, ils peuvent se faire accompagner par des organismes de référence. BPI France, les chambres de Commerces et d’Industrie (CCI), l’URSSAF, Pôle Emploi ou encore l’Agence France Entrepreneur, sont tant d’acteurs vers qui les auto-entrepreneurs peuvent s’orienter pour profiter des meilleures orientations. Ces organismes sont la clé pour en savoir plus sur les aides financières, les stratégies d’entreprise ou encore les ateliers de formation.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 − 12 =