A quoi sert un ERP pour une PME en agroalimentaire ?

16 décembre 2021

Accueil » Entreprise » A quoi sert un ERP pour une PME en agroalimentaire ?
Sommaire de l'article

Une PME n’est pas un grand groupe. Pas encore. Chaque entrepreneur est ambitieux et rêve de se développer. Si cela passe par un évident savoir-faire et des produits qualitatifs, il faut se faire aider au quotidien pour avoir plus de temps à consacrer à son cœur de métier. Un ERP peut sembler idéal dans ce sens.

Agroalimentaire : en quoi un ERP peut vous être utile ?

L’ERP ou PGI est un progiciel qui permet différents services et est à choisir en fonction de son secteur d’activité. En effet, un ERP Agroalimentaire ne répond pas aux mêmes besoins et attentes que celui qui sera utilisé par une entreprise du bâtiment, par exemple.

En agroalimentaire, il est indispensable d’avoir une logistique sans faille, ne serait-ce que pour le réassort des stocks. Celui-ci se fait le plus souvent à la main, ce qui occasionne une très grosse perte de temps, sans compter les erreurs humaines possibles. En adoptant un ERP, tout cela est facilité et se fait de façon automatisée.

Pareil pour la traçabilité des produits. C’est tout autant important pour le dirigeant de PME que pour ses clients, qui peuvent émettre des réclamations. Retrouver un produit se fait plus rapidement, de façon dématérialisée.

Clients, fournisseurs ou encore producteurs : les acteurs de l’agroalimentaire sont soumis à une pression de plus en plus forte. Il est possible de gagner en sérénité en faisant un bon choix d’ERP. Que faut-il attendre de cet outil ?

Comment choisir le meilleur ERP pour son entreprise agroalimentaire

Déjà une prise en main facile : le but, ici est de gagner du temps, pas d’en perdre parce que l’interface n’est pas intuitive ou les modules difficiles à appréhender par les différentes personnes qui les utilisent.

Si l’on se spécialise dans l’ultra frais ou dans le congelé, les exigences ne sont pas les mêmes, mais pourtant tout aussi pointues. Il faut que l’ERP cadre aux besoins réels en termes d’approvisionnement, mais aussi de production ou encore de distribution des produits.

Un tel outil doit permettre de sécuriser les marges à long terme. On le comprend, l’ERP est un outil transversal et polyvalent qui doit s’adapter à l’entreprise et non le contraire. Modules à ajouter, personnalisation, sont tout à fait possibles, sans compter sur le développement naturel de l’entreprise qui sous-tendra de nouvelles obligations et de nouveaux besoins.

Un ERP doit donc pouvoir être upgradé, mis à jour et surtout, pouvoir compter sur une maintenance rapide en cas de besoin. Bien sûr, le coût du progiciel est un critère important, surtout pour une PME, mais l’établissement des besoins actuels et l’anticipation des besoins futurs permettent de voir si l’investissement est rentable.

Au vu des témoignages d’entreprises en agroalimentaire de toutes tailles qui se sont lancées dans l’aventure de l’ERP, la question ne se pose pas au regard du gain de temps notamment. Dans un secteur très concurrentiel, pouvoir se concentrer sur l’essentiel, en répondant à toutes les obligations et normes est un véritable atout pour se démarquer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 + 26 =