Bien-être au travail : le bruit

14 mai 2018

Accueil » Entreprise » Bien-être au travail : le bruit
Sommaire de l'article

Ah le bruit ! Une nuisance qui mérite une attention toute particulière bien au-delà des deux événements – Journée Nationale de l’Audition et Semaine européenne de la sécurité et de la santé – qui lui sont consacrés chaque année. Et pour cause, d’après une enquête menée par l’institut Ipsos : un actif sur deux se plaint d’un niveau sonore trop élevé dans le cadre de son travail. Gros plan sur les risques induits par cette nuisance mais aussi, sur les solutions pour y remédier.

 

Le bruit et ses dangers

La pollution sonore professionnelle est insidieuse et bel et bien réelle. Les études successives mettent de plus en plus en avant, que cette pollution sonore fait perdre du temps aux salariés et diminue leurs performances, car ils sont moins concentrés. Et, d’ailleurs, ils sont de plus en plus de nombreux à se plaindre de l’inconfort causé par le bruit. Un inconfort qui va du simple bourdonnement et sifflement ressenti au niveau des oreilles à la perte irréversible de l’audition. En effet, selon le degré d’exposition et l’intensité du bruit, les personnes peuvent présenter des troubles du sommeil, souffrir d’acouphènes, de troubles cardiovasculaires, d’hypertension, être fatigué, stressé voire perdre de leur acuité sonore. Une fatigue auditive qui perturbe la communication, gêne la concentration et détourne de toute forme de vigilance ce qui à terme peut augmenter les risques d’accident du travail.

 

Savoir réagir face au bruit

Fort heureusement, il existe des solutions pour surmonter les difficultés liées au bruit dans le cadre de son travail, mais aussi réduire fortement les nuisances. Il peut s’agir de traitement acoustique des locaux en menant des actions de réduction du bruit comme l’encoffrement des machines, l’installation de baffles acoustiques, l’acquisition de matériel moins bruyant notamment. Les baffles acoustiques en l’occurrence présentent de nombreux atouts. Outre le fait qu’elles aient obtenus le label 2018 de l’observeur du design, elles sont surtout éco-conçus, durables, personnalisables à souhait, légères et facile d’entretien. Un concept au design unique qui permet surtout de bénéficier d’excellents coefficients d’absorption du bruit  sans devoir repenser l’intégralité de l’espace. Bref, une solution idéale pour augmenter le bien-être des salariés en réduisant le bruit.

En parallèle, de par la réglementation en vigueur, l’employeur se doit également de mettre à disposition des équipements de protection individuelle – casque antibruit, bouchons d’oreilles par exemple – de proposer un suivi médical pour les salariés exposés, de signaler les zones bruyantes notamment, bref de prendre les mesures adaptées pour réduire les risques liés au bruit.

En tant que salarié, chacun doit également se sentir concerné et adopter les bons gestes pour concilier santé, bien-être et performance au travail. D’autant, que par extension, ces mesures peuvent également être prises dans la sphère privée.

 

En conclusion, le bien-être au travail est un aspect crucial pour la productivité et la satisfaction des employés. Le bruit, souvent sous-estimé, peut avoir un impact significatif sur ce bien-être. Les entreprises doivent donc prendre des mesures pour minimiser les nuisances sonores, que ce soit à travers l’aménagement de l’espace de travail, l’installation d’isolations acoustiques ou la mise en place de règles de conduite pour réduire le bruit. De telles initiatives contribuent à créer un environnement de travail plus agréable et propice à la concentration et à l’efficacité, favorisant ainsi le bien-être et la productivité des employés. Il est essentiel de reconnaître l’importance du contrôle du bruit dans les espaces de travail pour assurer la santé et le bien-être général des travailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 × 9 =