Comment choisir son prestataire de traduction ?

Vous souhaitez étendre votre activité ou partager des documents avec des collaborateurs étrangers et vous avez donc besoin de trouver un traducteur ? Voici quelques conseils pour vous permettre de choisir un prestataire de qualité.

 

Comparez les prix

Vous pouvez commencer vos recherches en demandant des devis de traduction. Faites attention, il ne faut pas vous précipiter sur le tarif le moins cher, le résultat ne sera pas forcément de meilleure qualité. Il faut surtout comparer le rapport qualité/prix selon la prestation qu’il vous propose. Le délai de livraison peut être un facteur décisif selon votre situation. Vous pouvez également vous renseigner sur le prix au mot auprès de plusieurs prestataires pour vous donner un ordre d’idée de ce que votre traduction peut coûter, et ainsi voir si le prix annoncé n’a pas été gonflé.

 

Privilégiez un natif

Si possible, préférez toujours un natif de la langue cible car il produira une meilleure retransmission de vos idées. Il connaît les travers de sa langue et pourra ainsi adapter votre texte en fonction de sa culture. Il le rendra alors plus cohérent et lisible par le public visé. C’est un critère majeur qui ne doit pas être négligé.

choisir traducteur

Demandez un expert

Selon le domaine de votre entreprise, dirigez-vous vers un traducteur spécialisé. Certains secteurs ont des termes bien spécifiques qui méritent d’avoir des connaissances pour les comprendre et pouvoir les retransmettre correctement. Le médical ou l’ingénierie par exemple impliqueront des besoins spéciaux. Certains traducteurs juridiques sont d’anciens avocats, ils pourront donc retranscrire votre contenu au plus proche de ce que vous souhaitez. Dans tous les cas, la rédaction d’un contenu test peut s’avérer judicieux pour jauger de l’expertise de votre traducteur.

 

Trouvez un bon rédacteur

Votre prestataire ne doit pas seulement savoir traduire mais également écrire de façon attrayante et savoir s’adapter aux exigences de votre charte rédactionnelle (style, ton…). S’il pose des questions ou apporte des modifications au texte que vous lui avez fourni, c’est très bon signe (dans une juste mesure, bien évidemment). Cela prouve qu’il s’intéresse et qu’il cherche à retranscrire au mieux le message que vous souhaitez faire passer. N’hésitez pas à lui demander de vous montrer des prestations précédentes afin de juger si son style convient à votre projet.

 

Choisissez entre agence ou indépendant

Si vous optez pour une agence de traduction, sachez qu’elles emploient généralement des natifs et experts dans différents domaines. Ainsi si vous devez traduire votre texte dans plusieurs langues, c’est vraisemblablement une option à considérer. Elles peuvent également, pour certaines d’entre elles, vous offrir un service supplémentaire de mise en page. Cependant, tout cela a un coût.

Le choix d’un indépendant peut vous mettre plus à l’aise et vous inspirer une plus grande confiance. En effet, il sera généralement plus disponible et vous pourrez communiquer avec lui de façon directe. Les traducteurs free-lance ont souvent moins de clients à gérer en même temps et peuvent donc se consacrer pleinement à votre ouvrage. De plus, si vous avez des contraintes budgétaires, le prix sera bien moins élevé.

 

Vous pouvez à présent vous lancer à la recherche du prestataire qui conviendra le mieux à vos objectifs de communication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 ⁄ 14 =