Comment devenir chauffeur routier : formation et avantages

31 mars 2021

Accueil » Entreprise » Comment devenir chauffeur routier : formation et avantages
Sommaire de l'article

Quand on cherche un métier ou que l’on souhaite effectuer une reconversion, il est normal de vouloir se tourner vers une profession qui a de l’avenir. Etre chauffeur routier est une excellente idée, mais faut-il une formation spécifique et surtout pourquoi vouloir exercer dans ce domaine ?

Quelle formation faut-il suivre pour devenir chauffeur routier ?

Si posséder le permis B est une première étape, il est évident qu’un employeur ne se contentera pas de cela.

Un camion ne ressemble pas à une voiture et il s’agit de manœuvrer dans les meilleures conditions pour pouvoir livrer ses différentes marchandises. C’est pourquoi il est primordial de suivre une formation spécifique dans un centre comme Extra Centre de Formation. Dans de telles structures, on ne se contente pas d’apprendre à conduire un camion de plusieurs tonnes et donc de posséder le permis C ou DEP transport au Québec.

Il est important de s’assurer que la personne, qu’elle veuille travailler pour une entreprise ou envisage de se mettre à son compte, possède les aptitudes physiques et psychologiques de l’emploi. Car le métier d’un chauffeur routier ne consiste pas uniquement à conduire sa marchandise d’un point A à un point B.

Il faut aussi comprendre que le métier de chauffeur routier est soumis à une formation continue, pour pouvoir toujours être efficace.

Certains trajets peuvent être très longs et il est nécessaire de rester concentré sur sa conduite pendant des heures, en respectant le code de la route et les autres conducteurs. Même si cela peut faire penser que le métier de chauffeur routier est une profession de solitaire, il n’en est rien. Ce professionnel doit avoir un certain sens relationnel, avec tous ses clients.

Etre chauffeur routier : quels sont les points forts de cette profession ?

Le métier de chauffeur routier présente bien des avantages, même s’il est primordial de s’interroger en amont sur ses capacités. Est-on fait pour ce métier ?

Si le sens des responsabilités ne vous fait pas peur, si vous aimez conduire et surtout si vous n’avez aucun problème avec le respect du Code de la Route, sans doute apprécierez-vous beaucoup votre future profession. Il faut faire preuve d’une certaine débrouillardise, quand on se retrouve confronté à une situation inédite, surtout quand on est chauffeur routier à l’international. Avoir d’ailleurs des notions de langues peut être un vrai plus dans ce métier.

L’autonomie que suppose le métier plaira certainement à de nombreuses personnes, même s’il est évident qu’il faut s’en tenir aux horaires fixés pour livrer toutes les marchandises. Celles-ci peuvent changer en fonction des livraisons. Il faut également s’adapter à elles, pour respecter leur nature.

Les crises économiques n’ont pas de prise sur ce métier, ce qui en fait une profession d’avenir qui continuera sans doute à évoluer. Or, ce qu’une personne recherche désormais quand elle suit une formation, c’est un emploi pérenne et durable. La demande est toujours forte, pour ce type de profil et quand on possède plusieurs cordes à son arc.

Autre gros point fort : le salaire du chauffeur routier est calculé en fonction du niveau d’expérience, mais ce domaine permet de toucher une rémunération intéressante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 + 28 =