Comment devenir trader indépendant ?

3 août 2020

Accueil » Entreprise » Comment devenir trader indépendant ?
Sommaire de l'article

Acheter ou vendre des actions, cela vous fait rêver et vous souhaitez en faire votre métier ? Il est tout à fait possible de devenir un trader influent et ce, même sans diplôme. Il est pourtant indispensable de suivre quelques étapes.

Trader indépendant : faut-il une formation ?

Idéalement, un trader possède un Bac+5 en Finances et est bilingue en anglais. Pourtant, force est de constater que de nombreuses personnes faisant du trading avec succès n’ont pas effectué de formation universitaire aussi poussée.

Certains ont téléchargé des guides pour le trading en ligne pour parfaire des qualités innées. D’autres ont lu des livres sur le sujet, écouté les conseils de personnes exerçant déjà cette profession.

Même si l’envie est là, il faut bien comprendre que de l’argent est en jeu et que les sommes brassées sont parfois colossales. Il ne s’agit pas de faire n’importe quoi et l’instinct n’est pas toujours à écouter. Nous ne sommes pas dans un film.

Un trader est toujours en apprentissage, même s’il a de l’expérience dans le métier. Car l’argent, les raisons qui expliquent les variations de la Bourse sont parfois volatiles. Il ne faut pas se contenter de connaitre un marché financier, mais au contraire, de s’ouvrir à plusieurs. Ce sont souvent leurs interactions qu’il faut comprendre pour devenir un trader à succès, avec une stratégie payante. Cryptomonnaies, actions ou encore Forex, tout ce langage doit devenir familier.

Quelles sont les qualités pour être un bon trader ?

devenir trader indépendantIl faut en premier lieu comprendre qu’un trader indépendant, comme son nom le sous-tend, ne travaille pour personne d’autre que lui-même. Il engage donc ses propres fonds. Une personne souhaitant faire du trading doit avoir une certaine somme d’argent, au démarrage (même si le montant ne doit pas être exorbitant).

Sachant cela, on comprend qu’il est plus qu’utile de se former au trading ! Certains tutos sont gratuits. Même s’ils restent superficiels, ils donnent quelques indications qui vont conforter le futur trader sur le bien-fondé de sa décision ou non.

Ensuite, il existe des formations payantes à tous les prix. Suivre les conseils d’entreprises reconnues dans ce domaine est un vrai plus. Pour le savoir, il faut se renseigner au préalable sur elles. Si elles sont régulées par l’AMF (autorité des marchés financiers) ou la FCA, cela est un bon indicateur de fiabilité. Il est ensuite possible de faire des démos pour « tester » l’activité en simulation, avant de se lancer.

Le trader, comme nous l’avons vu dans le paragraphe précédent, doit remettre quelquefois sa pratique en question, réagir vite, anticiper les événements et ne doit pas avoir peur d’apprendre et de sortir de sa zone de confort.

Le niveau de ressources, comme pour tous les indépendants, peut varier d’un mois à un autre et il faut donc avoir la tête froide pour arriver à gérer ces sommes pour que l’activité devienne intéressante et pérenne. Il est également important de pouvoir y consacrer l’essentiel de son temps et ne pas pratiquer cette activité en dilettante si l’on est décidé à en faire son métier principal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 × 7 =