Comment réaliser une bonne veille sur les marchés publics ?

13 décembre 2021

Accueil » Entreprise » Comment réaliser une bonne veille sur les marchés publics ?
Sommaire de l'article

Travaux, services ou encore fournitures peuvent être la base de contrats sur les marchés publics. Y répondre et être choisi signifie pour l’entreprise une très bonne nouvelle pour son chiffre d’affaires. Pourtant, les appels d’offres sont limités dans le temps et surtout sont ouverts parfois à de nombreuses catégories de métiers. Opérer une veille est donc important, mais concrètement, comment faire ?

Marchés publics : comment ne pas rater les meilleures opportunités ?

De nombreuses entreprises, dans des secteurs parfois très concurrentiels, cherchent à remporter des contrats proposés par les acheteurs publics. Pourtant, déjà occupées à leurs tâches quotidiennes, opérer une veille marchés publics peut être chronophage. Ces appels d’offres peuvent en effet apparaitre sur de nombreuses plateformes.

Les contrats les plus lucratifs (au-dessus de 25 000 euros) se font désormais de façon dématérialisée, ce qui implique de trouver un outil sur internet qui permettra de faire cette veille de façon constante, pour ne pas rater d’opportunité.

Il fait en premier lieu éliminer les contrats qui ne concernent pas le secteur d’activité de la structure et pouvoir regrouper toutes les sources présentant ces appels d’offres. Il ne sert à rien de regarder les appels d’offres émis pour les entreprises de nettoyage, si l’on travaille dans le domaine des Ressources Humaines, par exemple.

Afin de trouver des candidats dans les délais impartis, les acheteurs publics n’hésitent d’ailleurs pas à mettre leur offre sur plusieurs supports. Il faut alors que l’outil choisi soit en capacité d’enlever les doublons pour ne pas perdre encore plus de temps.

Les stratégies à mettre en place pour ne rater aucun contrat sur les marchés publics :

Qui est le donneur d’ordres ? Pour l’entreprise qui souhaite candidater, avoir un maximum d’informations est primordial ne serait-ce que pour obtenir des avis de personnes ayant déjà expérimenté le fait de travailler pour eux.

L’appel à candidature est conditionné dans le temps. Pour ne pas faire des dossiers qui ne vont pas aboutir, faute d’un délai suffisant pour les réaliser, il peut être judicieux de recevoir des alertes pour anticiper l’échéance.

Les contrats qui n’auraient pas trouvé preneur, sont parfois renouvelés. Pour les entreprises, c’est une deuxième chance qui s’offrent à elles et qu’il ne faut pas laisser passer. L’outil choisi doit pouvoir suivre les marchés et avertir d’un possible renouvellement, pour pouvoir candidater à nouveau ou finir le dossier qui avait été mis de côté, faute de temps pour y répondre en première instance.

Enfin, même si le contrat n’a pas été obtenu, ce n’est peut-être que partie remise. Il faut alors ne pas hésiter à se renseigner sur les conditions d’attribution du marché.

Quel a été le montant accordé pour ce travail et surtout, qui a remporté le contrat ? Quand on est dans un secteur concurrentiel, comprendre et analyser les points forts de ses adversaires, permet de repenser, parfois son entreprise, pour améliorer sa pratique et mieux se préparer pour le prochain contrat qui sera publié.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 5 =