Décoration : un secteur ultra franchisé ?

28 septembre 2021

Accueil » Entreprise » Décoration : un secteur ultra franchisé ?
Sommaire de l'article

La franchise a connu un essor fulgurant ces derniers temps. D’ailleurs, beaucoup de personnes rêvent de se lancer dans un secteur porteur comme la décoration en ouvrant une franchise. En effet, la décoration est un secteur très franchisé. Et elle renferme encore des réseaux de franchise qui recrutent.

Décoration : un secteur ultra franchisé

Le secteur de la décoration ne connaît pas de crise. La preuve, le chiffre annuel reste stable depuis quelques années. Vous lancer dans la décoration en ouvrant un magasin de vente en franchise se présente donc comme une solution judicieuse.

En effet, la franchise est présente dans presque toutes les branches de la décoration :

  • le design intérieur et le linge de maison,
  • l’aménagement de cuisine et salle de bain,
  • le home staging.

Et toutes les branches franchisées semblent rapporter beaucoup pour qui sait bien gérer son magasin.

Pour devenir franchisé dans le secteur de la décoration, vous devez étudier et déterminer la branche que vous souhaitez exploiter. Puis, choisissez un réseau de franchise qui vous semble intéressant. Si vous êtes par exemple intéressé par la décoration et l’habillage de fenêtre, le réseau Heytens constitue une option. Afin de trouver toutes les informations pour ouvrir une franchise Heytens, visitez ce site : spécialisé dans les enquêtes d’opinion des franchisés, cet organisme peut vous fournir des renseignements précieux vous permettant de mieux connaître et d’évaluer l’enseigne que vous convoitez.

décoration franchise

Comment ouvrir sa franchise de décoration ?

Quel que soit le domaine dans lequel vous souhaitez vous investir, les démarches pour ouvrir votre franchise sont les mêmes.

Étape 1 : choisir le secteur d’activité

La franchise s’étend dans plusieurs domaines : restauration, alimentation, habitat, immobilier, etc. Vous avez donc l’embarras du choix. Toutefois, votre choix ne doit pas forcément reposer sur un domaine que vous avez étudié ou que vous maîtrisez bien. Vous pouvez aussi partir sur l’idée que c’est un secteur qui promet ou qui est tendance sur le marché. Dans tous les cas, votre budget reste un facteur déterminant. L’ouverture d’une franchise implique le paiement d’un droit d’entrée.

Étape 2 : choisir votre franchiseur

Une fois votre secteur d’activité choisi, trouvez votre franchiseur. Pour vous aider dans cette étape, des prestataires en ligne recensent et proposent des franchises. Ils les classent souvent par secteur d’activité et par la valeur des redevances demandées. Pour prendre la bonne décision, vous pouvez aussi consulter les enquêtes de satisfaction des franchisés. Ce genre de document vous permet de collecter des informations impartiales et fiables.

Le choix du franchiseur ne doit pas être pris à la légère. Vous devez mener une enquête approfondie sur chacun d’eux avant de vous fixer. Faites des recherches sur internet ainsi que dans les revues de presse. Prenez également le temps de rencontrer les franchisés de l’enseigne.

Étape 3 : recevoir le DIP (Document d’Information Précontractuelle)

La loi impose au franchiseur de remettre au franchisé sur le point de s’engager un DIP. Au moins 20 jours avant la signature du contrat de franchise, vous devez donc avoir ce document en votre possession.

Remarque : la remise du DIP n’implique aucun engagement de votre part. Cela n’influe en aucun cas sur l’importance cruciale de ce document. Il doit comporter les 6 éléments suivants :

  • l’identité du franchiseur,
  • la présentation de l’entreprise,
  • la présentation du réseau qui vous renseigne sur les points suivants : l’évolution du réseau sur les 5 dernières années, les franchisés (adresse, date de création et date de renouvellement de contrat), les entreprises qui ont quitté le réseau l’année précédente et les motifs, la présence d’autres franchisés sur le territoire d’implantation,
  • la présentation du marché,
  • les résultats de l’entreprise (les comptes annuels des 2 dernières années),
  • les clauses du contrat.

Vous devez étudier chaque point du DIP. En cas de besoin, vous pouvez faire analyser le document par un expert.

Étape 4 : construire votre projet de franchise

Vous devez boucler le plan de financement de votre projet de franchise. En amont, il faudra aussi entreprendre les démarches classiques de création d’entreprise. Cela implique notamment le choix du statut juridique (SARL, EURL, etc.).

Étape 5 : trouver votre local

La recherche d’un local constitue une étape importante. Pour être sûr de faire le bon choix, vous devez considérer les points suivants :

  • le coût
  • le taux de fréquentation
  • la concurrence aux alentours

Une fois le local trouvé, pensez à demander l’approbation du franchiseur. À son tour, il mènera une enquête d’implantation pour valider ou non le local que vous avez trouvé.

Étape 6 : signer le contrat de franchise

Pour éviter toute mauvaise surprise, il est conseillé d’examiner attentivement les clauses de ce contrat. Il s’agit d’un contrat commercial dont la forme et le contenu sont librement fixés.

Étape 7 : ouvrir votre franchise

Après une formation initiale dispensée par l’enseigne, vous pouvez ouvrir votre franchise. Notez que pendant vos premiers pas, le franchiseur est souvent présent pour vous accompagner. Ses missions : vous assister et vous aider à concrétiser votre projet.

magasin franchisé

Ouvrir une franchise dans la décoration : quelques conseils pratiques

Lorsque vous ouvrez une franchise (dans la décoration ou dans d’autres domaines), vous devez faire plusieurs choix. On cite notamment le choix du secteur d’activité, le choix du franchiseur et le choix de l’emplacement. Pour vous simplifier la tâche, voici quelques conseils de pro.

Le choix du secteur d’activité

Comme il s’agit d’un projet de vie, la motivation prime avant tout. Si possible, choisissez un secteur qui embrasse vos centres d’intérêt. Puis, vérifiez méticuleusement les qualifications requises. Dans certains secteurs, même si ce n’est pas fréquent, le franchiseur exige certaines capacités professionnelles ou diplômes. Et enfin, faites une étude de marché.

Le choix du franchiseur

Ne vous laissez pas piéger par les jeux de séduction de certains franchiseurs. Ne signez pas avant de bien saisir tous les enjeux. Évaluez les services d’assistance que le franchiseur propose. Assurez-vous aussi de sa stabilité financière.

Le choix de l’emplacement

La réussite d’un business dépend en grande partie de sa localisation. C’est pour cette raison que certains franchiseurs donnent des consignes précises quant au choix du local. Mais si aucune directive n’est donnée, choisissez un local qui se rapproche de vos publics cibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 ⁄ 5 =