Décret tertiaire : comment rend-il une entreprise plus compétitive ?

3 mai 2022

Accueil » Entreprise » Décret tertiaire : comment rend-il une entreprise plus compétitive ?
Sommaire de l'article

Alors que l’on parle beaucoup des économies que les particuliers peuvent réaliser sur leurs factures énergétiques en améliorant l’isolation de leur habitation, cette injonction touche également les entreprises dans le cadre du décret tertiaire, chose dont les entrepreneurs n’ont pas forcément pris conscience. En quoi cela consiste exactement et pourquoi cela doit être vu comme un vrai point fort pour l’avenir ?

Quelles sont les normes énergétiques auxquelles les entreprises doivent se plier ?

Soutenu par plusieurs lois depuis 2010 et notamment par la loi ELAN de 2018, le gouvernement incite les entrepreneurs à revoir les performances énergétiques de leurs bâtiments et locaux, et ce, afin de réduire la consommation énergétique de façon drastique jusqu’en 2050. Les entreprises ont donc intérêt rapidement à chercher plus d’informations sur le décret tertiaire afin de se conformer aux règles désormais en vigueur.

Que l’on soit propriétaire de ses locaux, bailleur ou locataire : en fonction des responsabilités de chacun, il faut répondre à certaines règles et normes qui dépendent également d’un nombre donné de mètres carrés.

Cela peut donc correspondre à de nombreux commerces, mais aussi des bureaux ou encore des centres hospitaliers, dès lors que l’activité exercée relève du secteur tertiaire. Sachant que 75.9% des français travaillent dans ce domaine, cela laisse supposer un nombre très important de structures concernées.

Si les dirigeants peuvent en premier lieu considérer ces nouvelles normes à respecter comme une contrainte, ils peuvent également voir plus loin et en tirer tous les atouts.

Pourquoi la transition énergétique est un atout pour les entreprises ?

Impossible de passer outre, puisqu’à partir de cette année, les propriétaires de bâtiments devront indiquer leur consommation énergétique annuelle sur une plateforme et ce, jusqu’au 30 septembre seulement.

Sans évolution de ce chiffre au fil des ans, le propriétaire s’expose à des amendes financières entre autres, qui peuvent être reconduites d’année en année.

En fonction des résultats, un bilan personnalisé est établi pour savoir de combien cette consommation doit descendre.

Il faut alors mobiliser les aides de l’Etat auquel on a droit en fonction de sa situation, ce pour quoi il est possible d’obtenir un accompagnement.

A l’heure où les entreprises cherchent à mobiliser leurs équipes autour d’un but commun, faire la traque au gaspillage énergétique peut être une bonne solution. Beaucoup de français à titre individuel sont intéressés par cela. Il est possible de mettre une boite à idées pour que chacun puisse trouver des solutions éco responsable à mettre en place au sein de la structure pour que celle-ci réponde, d’année en année, aux objectifs fixés par le Gouvernement en la matière.

Une entreprise qui consomme moins, ce sont donc à moyen terme des économies réalisées, qui peuvent être réinjectées autrement dans la structure, pour son développement.

C’est également assurer de meilleures conditions de travail pour ses salariés. Il n’est jamais agréable de travailler dans un local très froid ou au contraire de devoir le surchauffer, quitte à assécher l’air pour tenter d’obtenir une température supportable. Ce changement peut avoir une incidence notable sur la productivité et donc, sur le chiffre d’affaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 − 3 =