Entrepreneuriat : le succès de la micro-entreprise

9 juin 2022

Accueil » Entreprise » Entrepreneuriat : le succès de la micro-entreprise
Sommaire de l'article

La micro-entreprise connaît de plus en plus de succès de nos jours. En effet, elle permet aux entrepreneurs d’accéder à un régime particulier caractérisé par une fiscalité simplifiée. En conséquence, ceux-ci bénéficient du régime micro-social qui leur permet de s’acquitter de leurs cotisations proportionnellement à leurs chiffres d’affaires. En plus d’être simple et rapide à créer, la micro-entreprise comporte de nombreux avantages non négligeables.

Vous pouvez créer votre statut de micro-entrepreneur en quelques clics

L’un des principaux atouts de la micro-entreprise réside dans la simplicité des démarches de création. En effet, ici, il ne sera pas nécessaire de rédiger de statuts ou encore d’effectuer la constitution d’un capital social. La déclaration initiale à travers le formulaire Cerfa est largement suffisante. Alors, si vous vous demandiez comment devenir micro-entrepreneur, sachez qu’il n’y a pas grand-chose à faire en termes de démarches.

Par ailleurs, il est maintenant possible de créer sa micro-entreprise en ligne, en quelques clics. Pour ce faire, vous devrez vous rendre sur le site autoentrepreneur.urssaf.fr ou au niveau du site guichet-entreprises.fr. Il vous faudra alors créer un compte et suivre les instructions. Un formulaire de déclaration de début d’activité sera à remplir de manière électronique.

Par la suite, il faudra télécharger les documents et justificatifs demandés, de même que les pièces d’identité. Lorsque le dossier est validé, ce dernier sera rapidement transmis aux organismes concernés et enfin, le CFE se chargera de l’immatriculation de votre micro-entreprise.

statut micro-entrepreneur

Les avantages d’un accompagnement

Il existe des professionnels qui proposent un accompagnement de qualité à ceux qui souhaitent créer leur propre entreprise. Bien que la création d’une micro-entreprise ne soit pas compliquée, il est toujours utile d’être entouré d’experts qui pourront vous apporter leur savoir-faire ainsi que leur expérience à tous les niveaux.

Faire appel à un service d’accompagnement vous permettra de gagner du temps étant donné que celui-ci s’occupera de toutes les formalités administratives à votre place. De ce fait, vous pourrez entièrement vous consacrer à votre projet et gagner en sérénité.

De plus, il n’est pas rare de voir des entrepreneurs faire des erreurs ou de mauvais choix au moment de la création d’entreprise. Se faire accompagner permettra de prendre les bonnes décisions, sous la supervision de spécialistes, et de payer moins pour les impôts et les cotisations sociales. D’autre part, cette solution vous aidera à prendre de la hauteur sur votre projet en récoltant des avis extérieurs qui vous seront bénéfiques.

N’oubliez pas qu’un entrepreneur ne peut pas tout gérer tout seul, il est important qu’il soit entouré des bonnes personnes. Alors, autant collaborer avec des experts dès la phase de préparation de votre projet. En fonction des spécialistes, vous pourrez profiter de nombreux services :

  • accompagnement pour la préparation du projet (validation, élaboration du business model, étude de marché…),
  • recherche et validation de financements,
  • ciblage d’un local,
  • réalisation des démarches spécifiques à votre activité,
  • accompagnement pour l’immatriculation de l’entreprise.

N’hésitez pas à lister les demandes pour être certain de ne rien oublier, et faites-en part à la personne qui vous accompagne.

Testez votre activité en douceur

Avant de s’engager dans la création d’entreprise, il peut être bénéfique et raisonnable de faire un test de son activité en amont. La phase test est riche en enseignements et vous permettra de valider l’intérêt de votre projet, de le peaufiner et de vous lancer dans les meilleures conditions. Pour ce faire, de nombreuses options sont à votre disposition.

En-dehors des alternatives telles que le portage salarial et la couveuse d’entreprise, la micro-entreprise constitue une excellente solution pour tester votre activité en douceur. Le grand avantage ici est qu’il s’agit d’une structure dont la gestion administrative est très simple. Ainsi, si votre activité fonctionne, vous pourrez passer en société à tout moment.

Comme nous l’avons dit plus haut, la mise en place d’une micro-entreprise est facile et rapide. Vous devrez tout simplement déclarer votre activité. Par ailleurs, l’immatriculation de ce type d’entreprises est gratuite. Aussi, il n’y a presque pas de frais de fonctionnement en micro-entreprise. D’ailleurs, vous n’êtes pas obligé de créer un compte bancaire pour cette dernière.

Enfin, la fermeture de la micro-entreprise est très simple. Si votre activité ne fonctionne pas, alors vous pourrez la fermer gratuitement. Il vous suffira seulement de compléter une déclaration de radiation et d’effectuer une déclaration de revenus.

Un statut particulièrement attractif

Le régime de la micro-entreprise a été mis en place afin de simplifier la vie aux entrepreneurs souhaitant exercer sous la forme d’une entreprise individuelle.

L’allégement des cotisations sociales

Le statut de micro-entrepreneur vous fait profiter d’un allégement de cotisations sociales. Un taux forfaitaire est fixé selon l’activité exercée et appliqué au chiffre d’affaires pour définir le montant des cotisations à payer. Ainsi, si l’entrepreneur réalise un chiffre d’affaires nul, il sera entièrement exempté du paiement de cotisations. Il devra effectuer sa déclaration sur la base choisie, quelle que soit la valeur du chiffre d’affaires déclaré.

Un régime fiscal simplifié

Les micro-entrepreneurs ont le choix entre deux régimes d’imposition : l’imposition de base ou le versement libératoire de l’impôt sur le revenu.

L’imposition de base s’applique par défaut lors de la création. Elle est basée sur l’application d’un abattement forfaitaire sur le chiffre d’affaires qui a été déclaré. Ce qui permet de connaître le montant du bénéfice imposable.

Quant à la seconde option (versement libératoire de l’IR), elle vous permet de payer l’impôt sur le revenu en même temps que vos cotisations sociales. En ce sens, vous effectuerez un seul versement appelé versement libératoire, chaque mois ou chaque trimestre selon votre choix.

Moins d’obligations comptables

Les obligations comptables du micro-entrepreneur se limitent à la tenue d’un registre des achats et d’un livre de recettes. Celui-ci devra évidemment garder tous les justificatifs comptables pour prouver la bonne tenue de ses comptes lors des contrôles fiscaux. Cela fait de la micro-entreprise une excellente alternative pour ceux qui n’ont que peu de connaissances en comptabilité.

La micro-entreprise est aussi très appréciée pour l’exonération de TVA qu’elle offre aux entrepreneurs qui ne dépassent pas certains plafonds de chiffre d’affaires sur l’année N-1 : 85 800 euros pour les activités commerciales, 34 4000 euros pour ceux qui exercent une profession libérale ou des prestations de services.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
40 ⁄ 20 =