ERP : les recommandations en termes d’accessibilité

16 novembre 2021

Accueil » Entreprise » ERP : les recommandations en termes d’accessibilité
Sommaire de l'article

Un ERP (établissement recevant du public) est un immeuble ou un local qui est ouvert au public. L’accès peut être libre, gratuit, payant ou alors soumis à des conditions précises. Son but est d’offrir un espace convivial aux personnes qui y ont accès. Cet accès est en outre réglementé par diverses recommandations. Il faut ainsi veiller à mettre en place des systèmes d’accessibilité pour tous, notamment pour les personnes handicapées.

Les obligations d’accessibilité aux ERP

Il existe plusieurs sortes d’ERP : les salles de cinéma, de sport, les musées, les restaurants, les centres commerciaux, les écoles, les établissements de santé, etc. On rencontre aussi des ERP spécialisés dans l’accueil ou l’hébergement de personnes âgées et des personnes handicapées.

Depuis le vote d’une loi en 2005, les ERP classiques sont amenés à disposer des infrastructures pour accueillir les personnes handicapées. Cette loi a favorisé l’installation de divers aménagements assurant une meilleure mobilité aux personnes handicapées. Vous pouvez d’ailleurs découvrir EasyTactile pour en apprendre davantage sur les dalles et clous podotactiles, utiles pour les malvoyants et non-voyants.

Désormais, l’accessibilité aux ERP est subordonnée aux règles suivantes :

  • les bâtiments sont ouverts au grand public ;
  • toutes les circulations sont permises dans les locaux ;
  • les meubles peuvent être installés à l’intérieur et à l’extérieur ;
  • les voitures ont un lieu pour leur stationnement ;
  • les sols et les surfaces sont bien couverts ;
  • les installations sont adaptées à l’accueil et à la mobilité des personnes handicapées indépendamment du handicap (moteur, sensoriel, cognitif).

Puisque les ERP reçoivent du monde dans leurs locaux, ils sont tenus de respecter ces recommandations pour assurer la sécurité de leurs hôtes. De plus, le gérant doit pouvoir réagir rapidement face à des imprévus et incidents (incendies, inondations, etc.). Néanmoins, les recommandations sont assouplies pour les ERP situés dans des bâtiments anciens.

ERP accessibilité dalles podotactiles

L’utilisation des dalles et des clous podotactiles

Il est primordial d’utiliser les dalles podotactiles, encore appelées bande d’éveil de vigilance, dans les ERP. Elles ont pour but de faciliter la vie aux personnes handicapés (les malvoyants ou les non-voyants). En effet, ces dalles constituent des surfaces que peuvent toucher les personnes ayant un défaut de vision, grâce à leurs pieds ou avec leur bâton de marche.

Elles permettent à ces personnes d’être prévenues d’un danger imminent. C’est pour cela qu’on les dispose près des escaliers, des allées piétonnes, des quais de transport (bus, métro, etc.). Les dalles podotactiles s’installent obligatoirement au-dessus des escaliers composés au moins de 3 marches. Elles se placent généralement à 50 cm de chaque danger à signaler et occupent une longueur de plus ou moins 40 cm.

Il y a aussi les clous podotactiles qui nécessitent souvent un perçage préalable pour être installés. Ils jouent les mêmes rôles que la dalle, mais sont plus adaptés aux zones de vigilance courbes. Il est d’ailleurs recommandé d’installer des dalles et des clous d’une couleur différente de celle du sol. En dehors du perçage, les clous peuvent être vissés et les dalles collées.

Le principal rôle de ces éléments podotactiles est de prévenir ces personnes handicapées et leur éviter ainsi des chutes. Ils sont conçus en divers matériaux (aluminium, caoutchouc, inox, etc.) et sont obligatoires dans tous les types d’ERP.

Comment s’opère le diagnostic d’accessibilité des ERP ?

Le diagnostic d’accessibilité est un processus qui permet de déterminer les points faibles d’un ERP. Il permet de juger ses capacités à être accessible à tout le monde et surtout aux personnes à mobilité réduite. Il existe à cet effet quelques plateformes qui peuvent vous aider à réaliser un auto-diagnostic. Vous pouvez aussi vous rapprocher des professionnels indépendants pour qu’ils le fassent pour vous.

Le diagnostic prend en compte toutes les catégories de handicap et votre établissement doit absolument s’y conformer. Vous serez peut-être amené à réaliser des aménagements pour être conforme aux recommandations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 × 29 =