Freelances : découvrez les points positifs du portage salarial

29 juin 2022

Accueil » Entreprise » Freelances : découvrez les points positifs du portage salarial
Sommaire de l'article

Depuis sa création, le portage salarial se présente comme une option à succès. De nos jours il s’agit en effet de l’une des formes d’emplois les plus souples que l’on retrouve au niveau du marché du travail. Plébiscité par bon nombre d’actifs ayant décidé de devenir free-lance, il permet à ceux-ci d’exercer leur activité de façon autonome et se situe à cheval entre le salariat et l’entrepreneuriat. Vous pourrez ainsi exercer votre activité en toute indépendance tout en profitant de la même sécurité que les salariés classiques. Le portage salarial vous offre donc le meilleur des deux statuts, sans les inconvénients. Nous vous proposons de découvrir ses atouts.

La possibilité de consacrer son temps à son cœur de métier

Le portage salarial est synonyme de liberté étant donné qu’il vous octroie une indépendance totale dans l’exercice de votre activité. À cet effet, vous pourrez choisir les missions que vous souhaitez réaliser et définir votre emploi du temps comme bon vous semble. De même, vous avez la liberté de négocier vos tarifs et de fixer le montant de vos prestations en fonction de votre secteur d’activité et de vos compétences. Pour en savoir plus sur votre rémunération, simulez en ligne votre salaire en portage salarial en vous servant d’un outil dédié.

De plus, l’un des plus grands avantages du portage salarial est que vous n’aurez plus à vous soucier de l’aspect administratif. Celui-ci sera en effet entièrement pris en charge par la société de portage. Vous confiez dès lors à celle-ci la gestion administrative, comptable et financière de votre activité.

  • la création de la structure juridique pour exercer son activité,
  • la rédaction du contrat entre le client et la société de portage,
  • le suivi de la comptabilité,
  • les impôts sur les sociétés que vous devez payer.

freelance points positifs portage salarial

C’est donc ainsi que la société va rédiger et conclure les contrats avec les entreprises clientes, en fonction des éléments que vous avez vous-même négociés. Elle s’occupera également de la facturation de la mission et s’acquittera pour vous des cotisations sociales. Certaines structures de portage salarial proposent d’ailleurs des garanties en cas de retard ou de défaillance de paiement du client. Libéré de toutes ces contraintes, vous pourrez pleinement vous consacrer à vos missions, au développement de votre réseau de clients et à votre promotion.

La protection sociale grâce au portage salarial

Dans le monde du portage salarié, chaque freelance est rattaché au régime général de la sécurité sociale et affilié à la caisse d’assurance maladie de son lieu de résidence. Vous bénéficiez donc d’une couverture sociale similaire à celle d’un salarié classique. En cas de maladie, de naissance ou d’accident de la vie, il sera possible de prétendre aux prestations de la sécurité sociale afin de recevoir le versement d’indemnités journalières pour les arrêts de travail et de vous faire rembourser vos frais médicaux.

En complément de la sécurité sociale, les freelances peuvent adhérer à une mutuelle d’entreprise pour disposer d’une protection plus complète. Depuis janvier 2016, l’ensemble des entreprises, dont les sociétés de portage, ont en effet l’obligation de proposer une mutuelle à leurs salariés.

D’autre part, le droit à la retraite fait également partie des avantages du portage salarial. En réalité, chaque indépendant cotise aux caisses de retraite et profite d’un droit à la retraite similaire à celui des salariés classiques. Cela, à travers le prélèvement de charges salariales et patronales sur la rémunération. L’entreprise de portage salarial se chargera alors d’estimer et de prélever les cotisations afin de les remettre aux organismes dédiés. Elle vous affiliera également à ces mêmes caisses, vous assurant ainsi la validation de vos trimestres. Le calcul des cotisations versées aux caisses de retraite et aux caisses complémentaires se fait sur le salaire perçu mensuellement.

Freelances : le portage salarial vous permet de tester votre activité

De plus en plus de professionnels souhaitent travailler à leur compte pour évoluer en toute liberté. Pourtant, les risques associés sont considérables, d’où l’importance de tester son projet avant de créer une entreprise. Dans le cadre du test de votre projet professionnel, vous avez le choix entre différentes options : couveuses d’entreprises, incubateurs, pépinières d’entreprises, accélérateurs, régime auto-entrepreneur… Cependant, sachez que le portage salarial est également une excellente alternative pour tester votre activité en douceur. Contrairement aux autres solutions, il ne concerne que les professions intellectuelles et les experts dans leurs secteurs d’activité en mesure de trouver des missions en autonomie.

Pour protéger vos arrières et sécuriser le lancement de votre projet, vous aurez besoin de faire une étude de marché et tester la faisabilité de ce dernier. Il faudra également valider l’activité et définir le statut adéquat sur le moyen ou le long terme. Le portage salarial vous aide à conserver votre statut de salarié tout en vous débarrassant des différentes contraintes administratives. De plus, vous entamerez la procédure de lancement en sous-traitant de manière provisoire avec une société de portage.

Se présentant comme une alternative sécurisante, le portage salarial vous aide à tester votre projet sans pour autant créer de structure juridique. Il vous permet d’être dans les mêmes conditions qu’un entrepreneur sur les parties importantes de son activité. Évidemment, les clients que vous obtenez pendant la phase de test seront les vôtres et vous pourrez les garder au moment de vous lancer dans la création d’entreprise.

L’assurance contre le chômage

Dans le cadre du portage salarial, il y a un lien de subordination entre le freelance et sa société de portage salarial. Ce qui lui permettra de profiter d’indemnités de chômage. L’ordonnance n° 2015-380 du 2 avril 2015 à propos du portage salarial précise que tous les salariés portés ont droit à une assurance-chômage, tout comme les autres salariés. Ainsi, en cas de fin ou de rupture de votre contrat avec votre entreprise de portage, vous pourrez recevoir des indemnités de chômage et prétendre à l’ARE, l’aide au retour à l’emploi. Il s’agit d’un grand avantage par rapport au régime de micro-entrepreneur qui n’assure pas la couverture contre la baisse d’activité ou le risque de perte.

points positifs portage salarial

Il convient de souligner que l’assurance-chômage est uniquement possible si vous avez comptabilisé 88 jours de travail ou bien 610 heures de travail durant les 28 mois précédant la rupture de votre contrat de travail ou la fin de mission. Afin de bénéficier de vos droits de chômage, nous vous conseillons de vous inscrire auprès de Pôle Emploi comme demandeur d’emploi et de fournir une attestation de portage salarial. Celle-ci est fournie par votre société de portage, en même temps que le solde de tout compte.

Le montant de l’allocation chômage est ensuite défini par Pôle Emploi en fonction de votre rémunération journalière de préférence. De plus, si vous envisagez la reprise d’une activité en portage tout en conservant les indemnités chômage, cela est bel et bien possible. La seule condition à respecter est que le montant du total de votre salaire cumulé aux indemnités de chômage ne soit pas supérieur à la valeur du salaire initial perdu.

Le portage salarial est donc une solution qui vous donne la possibilité d’exercer en indépendant, tout en bénéficiant d’une sécurité similaire à celle d’un salarié. Comme nous l’avons dit précédemment, il comporte de nombreux avantages et vous permet de cumuler le meilleur du salariat en termes de protection, mais également le meilleur de l’entrepreneuriat en termes de souplesse. Il s’agit donc du choix idéal pour tout entrepreneur souhaitant évoluer dans les meilleures conditions. Vous devrez tout de même choisir avec soin votre société de portage salarial et faire attention à certains critères : réputation, fiabilité, santé financière, services proposés, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 − 22 =