Le marché de l’occasion, une solution pour le matériel

Pour toute entreprise, acheter du matériel productif est une nécessité, quel que soit le secteur, mais peut également devenir un énorme casse-tête. Il est en effet bien souvent nécessaire de trouver des financements pour pouvoir acquérir un matériel bien souvent onéreux, et il est souvent, également, nécessaire d’arriver, au préalable, à se débarrasser du matériel usagé. Tout financement, auprès d’un organisme préteur, engagera, nécessairement, à rembourser sur une période plus ou moins courte. Plus le matériel sera cher, plus la période sera longue. Il existe, alors, le risque que le matériel se retrouve hors d’état de fonctionner alors même que l’emprunt ayant permis son acquisition ne soit pas totalement remboursée. Pourquoi ne pas, alors, passer par le marché de l’occasion, en plein essor actuellement ? Un marché dirigé vers les professionnels qu’ont su apprivoiser des plateformes telles qu’Exapro. Une solution intéressante tant pour acquérir que pour se débarrasser de matériel.

De vrais atouts pour les acheteurs

Acheter un matériel neuf réclame, donc, bien souvent de faire un emprunt et, par conséquent, de s’endetter durant plusieurs années. Et ce sans pouvoir prévoir de l’état du matériel acheté à la fin du remboursement de l’emprunt. Et si celui-ci venait à être mis au rebus avant la fin de ce remboursement . De plus un tel matériel devra être immobilisé en comptabilité et amorti, c’est-à-dire que son achat sera étalé sur plusieurs années. Ce qui viendra grever le résultat de l’entreprise tout au long de ces années et réduire les distributions des dividendes pour les associés. Acheter un matériel d’occasion reviendra, donc, à payer ce même matériel moins cher. Bien entendu, cela va de soi, il est utile de vérifier que celui-ci soit encore en état de marche. L’emprunt à rembourser sera alors moins important et durera moins longtemps dans le temps. Le montant à immobiliser sera, également, moins important et les dividendes seront, alors, moins diminués.

De vrais atouts pour les vendeurs

Lorsque l’on a un matériel dont on a plus l’utilité, plutôt que de le mettre au rebut, s’il est toujours en état de fonctionner et conforme aux normes, il est bien plus avantageux de trouver une entreprise qui en a besoin et est prête à l’acheter. L’industriel souhaitant renouveler son matériel, par exemple, verra dans la vente de son ancien matériel une façon efficace de financer une partie de son investissement. Et ainsi de réduire le montant de l’emprunt qu’il devra contracter. Le bénéfice peut, ainsi, en être important. Attention, cependant, à ne pas se retrouver imposé sur le régime des plus valus, à court ou à long terme. Le gain financier peut, en tout cas, se révéler non négligeable, voire même important.

Pensons à l’environnement

Notre époque se soucie, avec raison, des conséquences environnementales de chacun de nos gestes. Or mettre du matériel à la casse n’est pas sans effet écologique. Cela nécessite souvent une décontamination et des recyclages imparfaits. Offrir une plus grande espérance de vie à un matériel permet de retarder ces effets néfastes et joue donc un rôle environnemental. Le marché de l’occasion y contribue grandement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 − 19 =