L’économie a besoin d’hommes et de femmes volontaires

16 décembre 2019

Accueil » Entreprise » L’économie a besoin d’hommes et de femmes volontaires
Sommaire de l'article

La révolution technologique à laquelle nous assistons tous depuis une bonne vingtaine d’années ne se faisait pas du tout partie des prévisions de nombreux acteurs de l’économie mondiale. Certains d’entre eux en ont été à la fois les premiers surpris et les premiers à entrevoir le champ des possibles que cette révolution ouvrait, petit à petit. Certains se sont donc engouffrés dans cette dynamique moderne, engendrée par le développement extraordinairement rapide des technologies, sous la houlette de grands industriels, d’abord américains, puis asiatiques et européens. Aujourd’hui, le monde digital est bel et bien une réalité, qui n’attend plus que des femmes et des hommes volontaires pour prendre encore plus d’ampleur.

Avoir le sens des affaires

Un homme d’affaire, connaissant le business, comme Aissa Hamada ne pouvait pas faire l’impasse sur ce phénomène qui envahissait tout le monde économique. C’est donc d’abord dans l’Algérie de ses ancêtres qu’il a été un véritable moteur de l’économie, avant de s’installer dans la Cité Phocéenne et de proposer à toute entreprise qui en a aujourd’hui le besoin, ses conseils issus de sa vision particulière du monde des affaires. Celle-ci, héritée de ses diverses expériences professionnelles enrichissantes, lui donne la possibilité de prendre du recul sur une situation donnée, et d’accompagner ceux qui, ne pouvant avoir ce recul, ont besoin de faire avancer leurs affaires.

L’économie de demain en Europe

C’est grâce à des hommes et des femmes comme Aissa Hamada que l’on peut envisager le monde de demain le plus sereinement du monde, malgré les mouvements et les changements créés par le développement du digital, à tous les niveaux de nos sociétés humaines. On sait ce que l’on a acquis, grâce aux technologies, mais on ne sait pas de quoi demain sera fait. Certes, mais cela n’empêche pas de regarder tout cela de façon positive, et d’avancer, pour s’y une faire une place le moment venu. Chacun aura la sienne, à n’en pas douter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 − 3 =