Les nouveaux métiers du dernier millénaire

4 décembre 2020

Accueil » Entreprise » Les nouveaux métiers du dernier millénaire
Sommaire de l'article

Récemment, on assiste à l’émergence d’un certain nombre de métiers qui n’existaient pas auparavant. L’avènement de ces derniers est à l’origine de nouvelles branches étudiées dans les universités et écoles, qui proposent des cursus spécialement dédiés. Les entreprises de leur part n’ont pas manqué de consacrer des postes aux personnes disposant des compétences y relatives.

Community manager : gérer les réseaux sociaux

Pour autant que les réseaux sociaux existent depuis  une décennie, il n’y avait pratiquement pas besoin d’une personne pour les gérer. 10 ans déjà, des plateformes telles que Facebook, LinkedIn ou encore Instagram étaient rudimentaires, tandis que Twitter n’a pas était encore connu au grand public.

Aujourd’hui, presque tout le monde dispose d’un compte sur les réseaux sociaux de plus en plus développés. Toute personne connectée vise notamment à communiquer virtuellement, à faire la promotion d’un contenu spécifique, à vendre ou acheter des biens ou services ou encore à en faire une carrière professionnelle.

C’est ainsi que le métier du manager des réseaux sociaux a vu le jour récemment pour assurer la gestion de plusieurs réseaux sociaux. De plus, il évalue l’interaction publique et l’expérience utilisateur, afin de prendre des décisions marketing basées sur leur utilisation.

Un manager junior ayant une expérience 2-3 ans gagne environ 30-40 K€/an, tandis qu’un sénior 4-6 ans voit son salaire monter jusqu’à  50-70 K€/an.

Spécialiste SEO

Le SEO – terme quoi réfère à l’optimisation des moteurs de recherche -connait un essor sans précédent. Et pour cause, toute entreprise, marque ou nom voulant faire écho au monde se doit d’avoir un site web. Ce dernier  est recherché par les internautes via les moteurs de recherche.

Le métier du spécialiste SEO consiste à maitriser les techniques SEO afin de classer le site web dans les premiers pages des résultats de recherche. Ceci dit que son propriétaire aura plus de chance de rencontrer sa cible.

Le salaire moyen d’un spécialiste SEO junior est de 25 k€/an, alors qu’un profil sénior peut toucher jusqu’à 35 000 € en moyenne par an.

Développeur et concepteur d’applications

Les applications mobiles se sont éclatées il y a environ 5 ans. App Store iOS et Google Play regorgent d’applications très convoitées par les utilisateurs au monde entier. Leurs développeurs ne cessent de les optimiser et d’opter pour de nouvelles autres.

Le développeur entre en étroite collaboration avec le concepteur pour générer l’application qu’on utilise sur téléphone ou tablette. Les données issues de la conception sont développées sous forme de code pour offrir  à l’utilisateur une expérience phénoménale.

Le développeur d’application peut  gagner en moyenne 35 K€/an, tandis qu’un sénior reçoit en moyenne 65 K€/an.

Conducteur Uber

Les gens ont l’habitude de héler un taxi, attendre un bus ou un train. De nos jours, le service de téléphonie mobile Uber permet de commander une voiture à partir de chez soi. Ce service est basé sur la technologie GPS pour la localisation du conducteur Uber et du client.

De plus en plus de pays au monde optent pour Uber pour faciliter le transport des citoyens et gagner plus de temps. Toutefois, il pourrait être bientôt supprimé suite à l’apparition des  voitures sans conducteur.

Un conducteur débutant peut toucher près de 18 K€/an en moyenne par an, alors qu’un expérimenté peut avoir  jusqu’à 75 K€/an

Influenceur

En pratique, les entreprises ne recrutent pas des influenceurs. Ces derniers s’efforcent pour avoir plus de fans susceptibles d’être influencés par leur contenu. Les canaux d’influence peuvent être des réseaux sociaux ou autres plateformes telles que Youtube.

Les entreprises contactent ces influenceurs qui vont assurer la promotion de leurs produits et services en misant sur le réseau  qu’elles ont pu développer.

Un influenceur Instagram avec 100 000 abonnées peut recevoir  jusqu’à 4 k€/5 k€ par poste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 ⁄ 2 =