Les nouveaux métiers du digital en startup

18 mars 2022

Accueil » Entreprise » Les nouveaux métiers du digital en startup
Sommaire de l'article

Beaucoup de jeunes commencent à être attirés par les startups. Est-ce parce que ce secteur recrute-t-il facilement et que les formations semblent parfois très courtes ? Quoi qu’il en soit, la digitalisation se trouve désormais en pleine révolution numérique grâce aux TIC (Technologies de l’information et de communication) et les métiers du digital en startup ne cessent de se multiplier.

 

CTO (Chief Technology Officer)

Devenu très populaire, le métier de CTO connaît aujourd’hui un grand essor grâce aux nouvelles technologies et la digitalisation des entreprises. Le CTO a pour rôle de diriger le département d’ingénierie et de technologie. Il élabore des stratégies d’innovation produit et d’infrastructure. Appelé également directeur des nouvelles technologies, un CTO s’occupe de l’amélioration des services et de toutes les offres. Il est un excellent opérationnel qui est capable d’assurer une collaboration avec les développeurs. En tant que leader, celui-ci doit avoir un esprit analytique lui permettant d’identifier tous les risques ainsi que toutes les opportunités d’innovation. Il met en avant son grand sens de leadership afin de pouvoir guider les équipes dans l’utilisation des nouvelles technologies. Pour pouvoir entreprendre tout cela, le CTO doit avoir une large connaissance des NTIC et également de toutes les qualités d’un bon chef de projet.

 

Growth hacker

Le métier de Growth hacker commence également à démocratiser dans la majorité des entreprises, surtout dans le domaine des startups. Il est un autodidacte ayant de bonnes bases en web, marketing et analyse de données. Son rôle est de générer en un minimum de temps un maximum de croissance. Polyvalent, celui qui pratique le métier de Growth hacker doit parfaitement maîtriser tous les outils marketing. Par son esprit analytique et synthétique, toutes les décisions prises doivent avoir un impact positif et rapide sur l’amélioration du rendement. Puisque le but des entreprises est surtout d’attirer plus de prospects et de les convertir en clients, l’intervention d’un Growth hacker est donc très importante.

 

Office Manager

Tout comme le Growth hacker, un office manager est aussi polyvalent. C’est quelqu’un qui connaît parfaitement tous les enjeux de l’évolution de l’entreprise à laquelle il travaille. L’office manager a comme principale mission de faciliter le rôle de sa direction et gère ainsi l’ensemble des tâches administratives, comptables et juridiques. Il gère également les services généraux, le suivi des budgets et encore d’autres. Pour pouvoir assumer toutes ses responsabilités, il importe d’avoir une grande capacité d’adaptation, un sens de l’écoute et doit être extrêmement organisé pour pouvoir gérer une urgence. Le poste exige des connaissances techniques dont certaines peuvent s’apprendre tout en étant déjà sur le terrain.

 

Devops

Même si le Devops est un métier assez récent, il commence à gagner son importance dans le monde des startups. Avec un double profil qui associe les qualités de l’administrateur système et du développeur, un Devops est avant tout un excellent informaticien maîtrisant parfaitement ces deux domaines particuliers. Si auparavant, ces deux missions étaient bien distinctes, actuellement, elles sont assurées par le Devops doté d’un profil complet, polyvalent et agile. Il facilite le développement de la start-up sans qu’un investissement humain supplémentaire se fasse. Dans un premier temps, il crée le site web ou l’application avant de devenir garant de son fonctionnement et de son amélioration. Puisqu’il s’agit surtout d’un excellent technicien, le Devops dispose de très bonnes connaissances business. De ce fait, il peut faire le meilleur des choix afin d’adapter ses propositions sur l’évolution de l’entreprise.

 

Country launcher

Afin qu’une start-up puisse étendre son périmètre de façon très évolutive, elle a besoin de l’intervention d’un country launcher. Ce poste nécessite avant tout une grande ambition, un aplomb et aussi des qualités entrepreneuriales. Pour pouvoir exercer ce poste avec autant d’efficacité, il faut savoir s’adapter si vite. Le Country launcher doit connaître parfaitement le service ou le produit de son entreprise. Il devra aussi connaître toutes les habitudes d’achat des consommateurs et donc savoir mettre en avant ses compétences en commerce. Ce métier demande certaines qualités de grande importance : convaincant, ouvert, tolérant et bilingue.

 

Consultant CRM

Comme son nom l’indique, le consultant CRM ou Customer Relationship Management se doit d’être un bon conseiller pour les entreprises voulant mettre en place des centres de relations client. Son rôle est d’aider les employés CRM qui travaillent déjà dans une entreprise. Son aide consiste surtout à sélectionner les meilleurs logiciels et donner ensuite la formation nécessaire. Il s’occupe également de rédiger le cahier de charges, de coordonner des plans d’action de suivi, de satisfaire et fidéliser les clients. Analyser les résultats obtenus pour pouvoir les optimiser est un rôle important qui lui revient.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 + 26 =