Quels sont les avantages d’une formation parler en public ?

Apprendre à parler en public est important pour confirmer ses compétences, pour mieux impliquer les gens dans ce que l’on fait ou pour motiver des collègues. Cet exercice a ses codes. Que l’on ait ou pas des prédispositions innées, il est possible de progresser. Voici comment.

La communication aide mais ne rend pas compétent

Apprendre à prendre la parole en public relève de la communication, des compétences interpersonnelles, mais également du leadership. Les occasions de prise de parole en public sont nombreuses. Elles vont de l’entretien d’embauche à la présentation d’un produit auprès de potentiels investisseurs, en passant par la présentation de son profil devant ses collègues ou ses confrères au travail. Soyons clairs : les compétences en communication ne remplacent pas la valeur réelle, la compétence effective. En revanche, si une personne compétente est incapable de communiquer sur son travail, ses réalisations, il lui sera difficile d’atteindre certains objectifs. Apprendre à communiquer est donc un impératif à plus d’un titre !

Communiquer pour dire quoi ?

L’importance de suivre une formation parler en public tient au fait d’acquérir effectivement la capacité de défendre une cause, un produit, un sentiment, une réalisation ou une vision. L’une des erreurs les plus fréquemment commises est de croire que la prise de parole en public se fait instantanément. En réalité, prendre la parole en public est l’acte ultime d’un long processus. L’essentiel du processus n’étant pas visible. Disons qu’en moyenne la prise de parole effective représente entre 5 à 15% du processus global.

Ce dernier pouvant globalement être découpé comme suit. D’abord, il faut savoir ce que l’on veut dire. Puis, il faudra réunir les éléments permettant de le dire, faire les recherches permettant de soutenir les arguments à présenter. Enfin, il faut hiérarchiser ce que l’on va dire, décider du style, voire répéter devant sa glace ou un public restreint avant de s’exprimer. 

Quelles sont les difficultés les plus souvent rencontrées ?

Quel que soit le milieu social de la personne qui s’exprime, la plus célèbre difficulté est le trac. Cette peur de dire des choses incorrectes qui noue l’estomac, fait transpirer, augmente les pulsations cardiaques et dans les cas les plus extrêmes empêche de prononcer le moindre mot.

Pour résoudre ces problèmes, certains recommandent de devenir plus fort en travaillant encore et encore. D’autres coachs estiment qu’il faut au contraire apprendre à s’accepter tout en travaillant sur soi pour faire de ces faiblesses, qu’il faudra assumer, des forces. En fait, tout dépend du tempérament. Notre conseil est d’essayer plusieurs méthodes et d’adopter celle qui vous met le plus à votre aise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 + 26 =