Quels sont les différents outils de la gestion de trésorerie en entreprise ?

5 septembre 2022

Accueil » Entreprise » Quels sont les différents outils de la gestion de trésorerie en entreprise ?
Sommaire de l'article

Rappel : Englobée dans la gestion financière des sociétés, la gestion de trésorerie consiste à tenir à jour ses liquidités et à les placer de manière à augmenter sa rentabilité et à limiter ses risques.

Négligée, elle peut causer énormément de tort à votre entreprise. Les 2 premières années suivant la création d’une entreprise, les problèmes de trésorerie représentent 26% des dépôts de bilan, le taux montant jusqu’à 34% récemment suite à la période de confinement (Source : INSEE). Plus d’un quart des PME qui font faillite le sont à la suite de simples retards de paiements, même si beaucoup d’entre elles sont bien rentables au sens comptable du terme.

Alors ne négligez surtout pas cette opération fondamentale. Il existe divers moyens de la gérer. La méthode la plus aboutie aujourd’hui étant d’utiliser un logiciel de trésorerie automatisée (par exemple Agicap).

 

L’importance de la gestion de trésorerie en entreprise

Une bonne gestion de trésorerie d’une entreprise est essentielle pour pouvoir assurer une certaine croissance et un développement de ses activités.

Elle a d’abord pour objectif d’analyser en flux tendu les répercussions des actions passées sur le budget de la société, et d’anticiper les futures variations par la mise en place de scénarios. L’objectif est de permettre d’anticiper au plus précis les variations de vos flux de trésorerie afin d’avoir une santé saine, tout en permettant de faciliter la mise en place de plans d’investissements ou d’acquisition par exemple. Les excédents de trésorerie pouvant être placés ou investis, une gestion fine de la trésorerie est donc déterminante dans la stratégie de l’entreprise.

D’autre part, cette opération permet de voir l’état actuel des liquidités courantes et d’assurer convenablement leur répartition. Cela donne au chef d’entreprise, au comptable ou au directeur administratif et financier, les moyens de veiller à avoir les sommes nécessaires pour maintenir l’organisation à flot. S’il s’avère que la trésorerie ne permet plus de financer les opérations courantes, il faudra mettre en place un plan d’urgence qui évitera de déposer le bilan.

S’appuyant sur les données passées et actuelles, les responsables de la TPE ou de la PME pourront prendre des décisions et élaborer de nouveaux projets en s’appuyant sur des prévisions fiables à long terme.

Ainsi la gestion de trésorerie est un moyen de garder un œil sur votre historique, d’assurer votre solvabilité et de bâtir votre avenir sur de bonnes bases.

logiciel

 

Les actions principales de la gestion de trésorerie

La gestion de la trésorerie requiert de nombreuses opérations qui sont essentielles.

 

Parmi ces dernières, il y a :

  • Le suivi et le pointage des flux de trésorerie : il s’agit du contrôle régulier, voire quotidien, des encaissements et des décaissements de votre entreprise.
  • L’élaboration du budget et des prévisions de trésorerie : le budget de trésorerie vous permet de savoir si vous avez un solde déficitaire ou excédentaire. Quant aux prévisions, elles concernent vos futures entrées et sorties de fond. L’ensemble vous permet de prendre des décisions financières éclairées.
  • La gestion de la relation bancaire : respecter vos engagements est un minimum pour garantir la réussite de votre projet. Mais vous devrez également redoubler de vigilance pour être sûr qu’à chaque opération financière, correspondent les mouvements attendus sur votre compte.
  • La vigilance par rapport au poste client et au poste fournisseur : le premier renvoie aux factures dont votre clientèle doit s’affranchir. Quant au second, il s’agit de celles que vous devrez payer. Suivre ces deux postes vous assure qu’il n’y aura pas de dépassements de délai ou de mauvaises surprises.
  • Anticipation des risques qu’encourt la trésorerie : le principal danger est probablement celui de se retrouver en situation de cessation de paiements. Pour l’éviter, il est capital de ne pas perdre de vue vos flux de trésorerie, et de capter chaque décalage de trésorerie.
  • Définition des besoins en financement de trésorerie : une fois le budget établi, vous vous rendrez compte de vos éventuels besoins de financements à long et à court terme. Vous devrez alors lever des fonds et en parler avec les partenaires qui pourraient vous soutenir.
  • Investissement des éventuels excédents de trésorerie : si vous n’êtes pas déficitaire, vous devrez alors penser à placer intelligemment les fonds engendrés par les retours sur investissements de l’année comptable précédente.

 

Les outils pour gérer sa trésorerie au quotidien

Pour arriver à gérer toutes ces actions, il faut trouver un moyen qui est adapté à votre organisation de travail et qui vous facilite l’exécution de ces tâches. Voici les trois méthodes les plus communément utilisées.

Le suivi manuscrit

Il s’agit du moyen le plus traditionnel et le moins sûr pour suivre sa trésorerie. Il demande énormément de vigilance et de temps. Vous devrez faire preuve d’une très grande organisation et de concentration pour n’oublier aucune variable.

variable

Vous devrez alors vous munir d’un cahier de comptes, où vous noterez chaque flux entrant et sortant, idéalement en temps réel pour éviter les oublis. Ensuite, vous devrez effectuer de nombreuses opérations de calcul pour déterminer si vous avez actuellement un solde déficitaire ou excédentaire et en ressortir les conclusions qu’il faut. Recouper les diverses données et en ressortir des prévisions et des planifications pourra alors s’avérer compliqué.

Le plan de trésorerie sous format Excel

Vous trouverez en ligne de multiples Templates Excel pour gérer votre trésorerie. Mais si vous désirez un fichier personnalisé, sachez qu’il suffit alors de dresser un tableau. Tout en haut, mettez les mois de l’année et en dessous le solde de la trésorerie en début de mois. La troisième ligne comprendra les encaissements. Sous celle-ci, mettez chacune des entrées de fonds possibles (financements, ventes, remboursement de taxes…). Une fois que vous les avez toutes placées, mettez le montant total des décaissements. Ensuite, détaillez les diverses sources de sorties des fonds (salaires, achats, frais bancaires…).

tableur

L’avantage d’un tableur, c’est qu’une fois que vous aurez créé ce tableau, que vous l’aurez alimenté et rempli les diverses fonctions de calcul, vous pourrez en tirer des déductions qui vous permettront de faire des planifications et de prendre des décisions capitales pour le futur de votre société. Le bémol, c’est que l’absence d’erreur n’est pas garantie.

Le logiciel de trésorerie

Le logiciel de trésorerie est l’outil le plus efficace et le plus ergonomique pour gérer vos finances et développer votre entreprise sans contraintes.

Grâce à un tel programme informatique, vous pourrez suivre vos flux et faire des prévisions d’une manière rapide et sûre. Il permet aussi de réunir toutes vos informations au même endroit pour vous permettre de lire vos données de manière intuitive. Des courbes et des graphiques clairs vous permettent de faire des prévisions à court et à long terme. Ainsi, vous pouvez rapidement repérer n’importe quel risque de décalages pour mettre en place une stratégie qui permet de l’anticiper. Cela vous permet aussi d’élaborer de nouveaux projets et de mettre en place de nouvelles missions tout en étant confiant. En effet, vous pourrez réaliser diverses simulations pour vous rassurer sur la rentabilité de ces derniers.

stats

Cette méthode automatisée permet la gestion de trésorerie en fournissant des informations extrêmement précises.

 

Le logiciel de trésorerie d’Agicap, un garant de sérénité et de temps

Ainsi, le logiciel de trésorerie est LA méthode incontournable pour suivre en temps réel votre chiffre d’affaires et pour connaître et anticiper les besoins en trésorerie de votre entreprise. Mais tous les outils de ce type ne se valent pas.

Celui d’Agicap (ici) est incontestablement la solution qu’il faut à votre entreprise. Il permet d’éviter toute erreur humaine et vous garantit, des données précises et et automatisées, qui vous conforteront dans vos décisions d’investissement, de collaboration fournisseur, ou de collaboration bancaire. Ces outils se connectent à vos données bancaires, catégorisent automatiquement les flux et les centralisent. Ces logiciels créent également des scénarios prévisionnels qui peuvent concerner aussi bien les prochaines semaines que les 7 années à venir. Vous pourrez ainsi anticiper la saisonnalité, les recrutements, investissements, acquisitions, etc.

Beaucoup d’outils de gestion de trésorerie existent (Agicap comme d’autres), et il est nécessaire de rechercher lequel sera adapté à vos besoins en fonction de la taille de votre entreprise, du nombre de collaborateurs financiers, votre banque, le statut de votre société, etc. Une fois le système adapté à votre configuration, il sera beaucoup plus facile de se concentrer sur le décisionnel 🚀

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 + 16 =