Qu’est-ce qu’un bilan carbone ? Quand en faire un ?

2 janvier 2024

Accueil » Entreprise » Qu’est-ce qu’un bilan carbone ? Quand en faire un ?
Sommaire de l'article

Un bilan carbone est un outil d’évaluation qui permet de mesurer les émissions de gaz à effet de serre (GES) produites par les activités d’une organisation, d’un produit, d’un service ou d’un individu. Il sert à identifier et quantifier les sources principales d’émission de CO2 et d’autres GES, dans le but de mettre en place des stratégies pour les réduire.

 

Qu’est-ce qu’un bilan carbone ?

Le bilan carbone est basé sur une méthodologie développée initialement par l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) en France. L’objectif est de calculer l’empreinte carbone, c’est-à-dire la somme des émissions de gaz à effet de serre, exprimées en équivalent CO2, résultant directement et indirectement des activités d’une entité. Ce bilan couvre généralement plusieurs catégories d’émissions, telles que les émissions directes (liées à la combustion de carburants, par exemple) et les émissions indirectes (liées à la consommation d’électricité, de biens et services, etc.).

En ce qui concerne le coût d’un bilan carbone d’entreprise, il se situe entre 5000 et 100000€ en fonction de la taille de l’entreprise.

Quelle est l’importance du bilan carbone pour une entreprise ?

Avec la prise de conscience croissante des enjeux climatiques, le bilan carbone est devenu un outil essentiel pour les organisations soucieuses de leur impact environnemental. Il permet non seulement de se conformer à certaines réglementations, mais aussi d’identifier les points d’amélioration pour réduire les émissions de GES. Dans un contexte économique où la durabilité devient un critère de choix pour les consommateurs et les partenaires commerciaux, réaliser un bilan carbone peut également avoir des avantages en termes d’image et de compétitivité.

 

Quand réaliser un bilan carbone ?

En France, la réalisation d’un bilan carbone est encadrée par plusieurs dispositifs légaux, qui définissent les obligations des entreprises et des collectivités en matière de comptabilisation de leurs émissions de gaz à effet de serre. La loi Grenelle II, par exemple, a mis en place des obligations spécifiques pour certaines catégories d’entités.

Les entreprises de plus de 500 salariés (250 pour les DOM-TOM) doivent réaliser un bilan des émissions de gaz à effet de serre tous les quatre ans. Ce bilan doit couvrir les émissions directes et certaines émissions indirectes liées à leur activité.

Les collectivités de plus de 50 000 habitants sont également tenues de réaliser un bilan carbone tous les six ans, dans le cadre de leur Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET).

 

Initiatives volontaires et responsabilité sociale des entreprises

Au-delà des obligations légales, de nombreuses entreprises en France s’engagent volontairement dans la réalisation d’un bilan carbone, souvent dans le cadre de leur politique de Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE).

  1. Engagements environnementaux : Les entreprises soucieuses de leur impact sur l’environnement réalisent des bilans carbone pour identifier et réduire leurs émissions de GES, dans le cadre d’une démarche écoresponsable.
  2. Certifications et labels : La réalisation d’un bilan carbone peut être un prérequis pour obtenir certaines certifications environnementales ou participer à des initiatives éco-responsables.

 

Dans le cadre de projets spécifiques

Les bilans carbone peuvent également être réalisés dans le cadre de projets spécifiques, afin d’évaluer et de minimiser leur impact environnemental.

  1. Lancement de nouveaux produits ou services : Les entreprises peuvent réaliser un bilan carbone pour mesurer l’empreinte environnementale de nouveaux produits ou services, dans un souci de conception durable.
  2. Investissements et décisions stratégiques : Avant de prendre des décisions d’investissement ou stratégiques importantes, les entreprises peuvent effectuer un bilan carbone pour en comprendre les implications environnementales.

 

Pour une meilleure compréhension et gestion des émissions

Enfin, les bilans carbone sont des outils précieux pour mieux comprendre et gérer les émissions de GES d’une organisation.

  1. Suivi et amélioration continue : Les organisations utilisent les bilans carbone pour suivre leurs progrès en matière de réduction d’émissions et identifier les domaines nécessitant des améliorations.
  2. Sensibilisation et formation : Réaliser un bilan carbone contribue également à sensibiliser les employés et les parties prenantes aux enjeux du changement climatique et aux actions nécessaires pour y faire face.

En conclusion, en France, la réalisation d’un bilan carbone est à la fois une obligation légale pour certaines entités et une initiative volontaire pour d’autres. Elle joue un rôle crucial dans la compréhension, la gestion et la réduction des émissions de gaz à effet de serre, s’inscrivant ainsi dans une démarche globale de développement durable et de transition énergétique.

 

En conclusion, le bilan carbone est un outil précieux pour comprendre et gérer l’impact climatique des activités humaines. Il joue un rôle crucial dans la transition vers une économie plus durable et à faible émission de carbone.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 ⁄ 5 =