Ce qu’il faut savoir sur les emballages biodégradables et leur impact environnemental

27 septembre 2021

Accueil » Environnement » Ce qu’il faut savoir sur les emballages biodégradables et leur impact environnemental
Sommaire de l'article

Aujourd’hui, les particuliers comme les professionnels suivent une forte tendance en faveur d’un monde plus durable. À ce titre, de nombreuses solutions sont régulièrement apportées pour neutraliser l’impact négatif de l’homme sur l’environnement. Au nombre de ces solutions figurent les emballages biodégradables. Ils sont spécialement conçus pour réduire les dégâts environnementaux liés à la consommation de l’homme au quotidien. Découvrez dans cet article ce qu’il faut savoir sur ces emballages.

 

À propos de l’emballage biodégradable

Un emballage biodégradable se présente comme un emballage qui se décompose lorsqu’il est en contact avec la lumière, l’air, l’humidité et les microbes afin de devenir des éléments naturels qui composent la nature. Il est confectionné à partir de matières premières organiques renouvelables. Un tel matériau permet de réduire l’impact environnemental d’un produit. Les emballages biodégradables sont répandus sur le marché sous différentes formes pour une adaptation à tous les produits destinés à la consommation.

Aujourd’hui, de plus en plus de plateformes comme Delidrinks proposent une variété de produits à consommer avec des emballages biodégradables. Ceux-ci présentent d’ailleurs tous la mention afin d’informer le consommateur. Toutefois, vous devez savoir que la mention biodégradable peut être trompeuse. En effet, tous les matériaux sont en vérité biodégradables, même le plastique confectionné à partir du pétrole qui est pourtant néfaste pour l’environnement et prend des milliers années à se dégrader. Ainsi, la définition d’un vrai emballage biodégradable est bien plus limitative.

Un emballage biodégradable ne l’est véritablement que si la décomposition se produit rapidement. Il ne devra produire aucune toxine et ne se transformera en rien d’autre à part de l’eau, des minéraux naturels, de la biomasse et du dioxyde de carbone.

Certains emballages biodégradables font également mention d’un pourcentage de biodégradabilité. Vous devez absolument vous en méfier. Un emballage est complètement biodégradable ou non. S’il ne devait l’être que partiellement, cela signifie que le matériau laisse quand même des éléments néfastes pour l’environnement lors de la décomposition. Il n’est donc pas biodégradable.

 

La différence entre emballage biodégradable et compostable

Un emballage biodégradable n’est pas forcément compostable. Par contre, un emballage compostable est systématiquement biodégradable.

Lorsqu’un emballage est qualifié biodégradable, il se décompose pour devenir des éléments basiques qui se trouvent naturellement dans la terre. De son côté, un emballage compostable va se décomposer, mais se transformera en des minéraux qui seront très favorables pour le sol. Toutefois, un emballage ne peut être compostable que s’il est placé dans un milieu adapté qui présente des conditions précises d’humidité, de température, d’oxygène, de pression, etc.

Les éléments qui se forment à la décomposition d’un compostable sont du compost qui constituera un fertilisant naturel. Dans le cas d’un compost domestique, il pourra être utilisé pour le jardinage. Un compost industriel sera en revanche utilisé pour l’agriculture.

L’usage du compost est une excellente alternative à l’utilisation d’engrais chimique qui est toxique non seulement pour les hommes, mais aussi pour la terre.

Ainsi, un emballage biodégradable se décompose dans la terre sans produire de toxines, mais ne présente pas de valeur pour l’environnement. Un emballage compostable quant à lui se dégrade dans la terre, mais sous certaines conditions environnementales. Durant la dégradation, il produit du compost qui renferme des nutriments d’une grande valeur pour la terre, et donc l’agriculture.

Ces différentes informations sont toutes normalisées et reconnues par les personnes les plus regardantes. Il s’agit d’un gage de qualité et respect de l’environnement pour les fabricants d’emballages, les autorités compétentes et les consommateurs.

La norme sur la biodégradabilité et la compostabilité

Tout emballage qualifié biodégradable doit nécessairement répondre aux exigences de la norme EN 13 432. Il s’agit d’une norme de l’Union européenne qui a été mise en place sur le territoire français sous le nom de NF EN 13 432.

Comme exigences, la norme NF EN 13 432 stipule :

  • Un matériau peut être qualifié de biodégradable s’il peut se dégrader entièrement durant une période de 6 mois.
  • Le matériau doit présenter une faible teneur en fluor et en métaux lourds.
  • Les éléments chimiophysiques comme le potassium, le magnésium, l’azote et autres ne doivent pas s’altérer après dégradation.
  • Le processus de compostage doit se dérouler sans présenter d’effet négatif.

L’utilisation des emballages biodégradables

Les emballages qualifiés biodégradables sont composés de matières premières spécifiques permettant de se débarrasser des déchets, de préserver du dioxyde de carbone et de protéger l’environnement. Ils viennent proposer aux fabricants comme aux consommateurs, une manière plus responsable d’utiliser le plastique tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

Les emballages biodégradables sont consommables par les micro-organismes. Étant composés de matériaux naturels, ils permettent au cycle de vie de suivre son cours sans aucun danger. De vrais emballages biodégradables plastiques ne génèrent pas des déchets et ne libèrent pas de toxines dans l’atmosphère durant la décomposition, ce qui réduit considérablement l’empreinte carbone. Ces emballages se décomposent très vite et peuvent être recyclés pour une nouvelle utilisation.

 

Les emballages biodégradables, une alternative écologique

Bien évidemment, les emballages biodégradables sont écologiques et constituent une grande avancée dans la démarche pour un monde durable. Cependant, un emballage biodégradable n’est pas toujours respectueux de l’environnement. En effet, certains emballages portent la mention biodégradable alors qu’ils ne présentent pas les caractéristiques de cette appellation. Ce sont les emballages oxodégradables.

Il s’agit d’emballages confectionnés à partir de plastique fragmentable, c’est-à-dire du plastique fractionné en plusieurs particules invisibles à la suite d’une combinaison avec des additifs oxydants. Plusieurs raisons justifient qu’ils ne sont pas qualifiés biodégradables.

  • Les particules obtenues à la suite de la fragmentation ne peuvent pas être collectées, car invisibles à l’œil nu. Les animaux pourraient les ingérer involontairement.
  • Le plastique utilisé est réalisé à partir du pétrole, une ressource non renouvelable qui prend des milliers d’années à se former.
  • Les additifs utilisés renferment des métaux chargés et de nombreuses toxines

Les vrais emballages biodégradables sont écoresponsables. En effet, ils sont conçus à partir de matériaux renouvelables comme les plantes et les arbres. Ils se décomposent sur une génération et ne sont pas dangereux pour la planète. Lorsque les emballages sont compostables, ils peuvent apporter de nombreux nutriments très bénéfiques pour la terre.

En somme, les emballages biodégradables se présentent comme la meilleure solution pour éviter l’impact du plastique sur l’environnement. Ils sont composés d’éléments naturels qui ne constituent aucun danger pour la planète et apportent de nombreux minéraux favorables à la terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 + 29 =