Immobilier : en quoi consiste la RE 2020 et quand sera-t-elle mise en place ?

15 février 2021

Accueil » Environnement » Immobilier : en quoi consiste la RE 2020 et quand sera-t-elle mise en place ?
Sommaire de l'article

Réduire la consommation énergétique était la priorité de la RT 2012. La RE 2020 veut aller beaucoup plus loin ; ce qui représente un vrai plus pour les futurs propriétaires. Mais en quoi consiste-telle réellement ?

Qu’est-ce que la RE 2020 ?

La RE 2020 est une réglementation ambitieuse qui concerne les bâtiments neufs et cela aussi bien au niveau des appartements que des maisons individuelles.

Si elle est applicable depuis l’année dernière, elle apparait obligatoirement dans toutes les constructions neuves qui sont réalisées depuis janvier 2021. Cela signifie que les programmes neufs à Montpellier qui seraient démarrés depuis cette date bénéficient automatiquement de cette réglementation.

Alors que la RT 2012 ; et c’était déjà une formidable avancée ; veillait à offrir aux propriétaires de constructions neuves une performance énergétique accrue ; la RE 2020 présente un champ d’action plus vaste et ce, pour répondre à différents enjeux ; comme l’empreinte environnementale mais aussi la capacité qu’aura la maison ou l’appartement ; de par sa conception même et les matériaux utilisés à générer de l’énergie.

Cela explique notamment le changement d’appellation : la RT (Réglementation Thermique) s’est donc transformée en RE pour Réglementation Environnementale.

RE 2020 : Quels avantages pour les propriétaires ?

Les avantages sont pluriels. Dans le cas des appartements neufs à Montpellier ou ailleurs en France ; les bâtiments produisent plus d’énergie qu’ils n’en ont besoin. C’est ce que l’on appelle des bâtiments à énergie positive (ou BEPOS).

Si cela est obligatoire depuis cette année seulement, de nombreux constructeurs ont déjà songé à faire sortir de terre des BEPOS depuis 2018, déjà. La réduction de l’empreinte carbone et le moyen de limiter l’usage des énergies fossiles étaient déjà sur toutes les lèvres. Il fallait trouver une solution pour que les maisons et les appartements ne soient pas ; comme cela peut l’être dans l’ancien, des gouffres énergétiques et donc des gouffres financiers, pour les propriétaires mais aussi pour les locataires ; quand les logements sont achetés à des fins d’investissement locatif.

La RE 2020 impose donc aux constructeurs des critères de conception, auxquels ils sont tenus de se référer pour toute sortie de terre. Par exemple, l’air intérieur doit être de bonne qualité, avec un seuil à respecter. Chaque bâtiment doit avoir un seuil d’isolation thermique et phonique ou encore une consommation de chauffage qui doit être impérativement inférieure à 12kwhep/m².

Si ces points ne semblent pas nouveaux et ressemblent à la RT 2012, deux nouveaux critères apparaissent et sont d’importance.

L’utilisation, d’au moins une source de production d’énergie renouvelable. La RE 2020 n’étant pas une réglementation de moyens, les constructeurs sont libres de choisir, mais il est courant de voir l’installation de panneaux photovoltaïques, par exemple. Enfin, chaque bâtiment doit avoir une empreinte carbone limitée.

Posséder un bien qui ne nécessite, hiver comme été, presque pas de chauffage ou de climatisation, voire pas du tout, voilà qui est une aubaine, sachant que le coût annuel moyen pour les dépenses énergétiques dépasse largement les 1700 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
36 ⁄ 18 =