Quand l’impression 3D combine avec l’écologie !

31 juillet 2020

Accueil » Environnement » Quand l’impression 3D combine avec l’écologie !
Sommaire de l'article

L’impression 3D gagne de plus en plus d’importance dans le domaine de la création et de fabrication d’objets. Que ce soit des outils du quotidien, des pièces industrielles ou encore de simples objets de décoration, cette technique permet de produire toute une panoplie d’objets.

A une époque où la protection de l’environnement constitue l’une des préoccupations majeures de la société, les différents procédés industriels sont grandement remis en question. Le service impression 3D peut néanmoins constituer une solution plus verte du fait que cette méthode permet de limiter plus la production de déchets ou encore de recycler les déchets existants.

La limitation des déchets

Les déchets plastiques constituent l’une des principales sources de pollution de l’environnement. Cela est dû au fait que cet élément est ultra-présent dans la vie quotidienne des hommes en entrant dans la composition de nombreux objets.

Ce qui fait de l’impression 3D une solution plus écologique est qu’elle ne consomme que les matériaux nécessaires à la fabrication de l’objet 3D à imprimer. Elle se repose sur une technologie consistant à déposer couche par couche la matière afin d’obtenir la forme désirée. Ceci n’est pas le cas des méthodes de fabrication soustractives qui consistent à découper l’objet dans un bloc de matériau et qui par conséquent laisse beaucoup de résidus qui se transformeront souvent en déchets.

La réparation d’objets abîmés

Les imprimantes 3D permettent de créer des pièces très complexes grâce à des modèles minutieusement conçus sur ordinateur. Grâce à cela, il est assez simple de remplacer une pièce défectueuse d’un appareil ou bien de réparer un objet cassé.

Cette possibilité de réparer les objets défectueux permet de donner une nouvelle vie à ces derniers alors qu’ils étaient déjà destinés à la casse. Non seulement cela permet au service impression 3D paris de réduire le volume de déchets, mais également de limiter la consommation en matières premières pour remplacer les outils jetés.

Le recyclage des matériaux

Les matériaux en plastiques disposent d’une durée d’utilisation plus ou moins longue, mais il n’est pas rare que certains produits comme les emballages finissent à la poubelle après seulement quelques jours, voire quelques heures d’utilisation. Malgré les efforts de nombreux acteurs du recyclage, la majorité de ces déchets demeurent encore abandonnés dans la nature.

De nombreuses solutions en impression 3D Paris proposent aujourd’hui un meilleur recyclage des déchets plastiques. Il existe actuellement des modèles permettant de produire soi-même ses propres granulés et filaments en plastique en broyant les déchets. De ce fait, le recyclage du plastique utilisé au quotidien se fait directement en interne pour les entreprises qui disposent de ce genre d’appareil.

Conclusion : L’impression 3D est bel est bien une méthode plus écologique

L’impression 3D est une technique de fabrication plus verte comparée aux méthodes traditionnelles en limitant la production de déchets et en facilitant la réparation des objets cassés et le recyclage des matériaux. Toutefois, il s’avère nécessaire de bien choisir son imprimante 3D afin que celle-ci corresponde parfaitement à ces critères écologiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 + 19 =