Comment mettre en place une bonne gestion dans votre association ?

Qu'il s'agisse de votre première association ou non, il est primordial de suivre quelques règles pour mener à bien votre projet. Comme pour tout ce que vous pouvez entreprendre, poser des bases saines est essentiel. Trois étapes sont nécessaires à son accomplissement : créer, développer et gérer votre association. Petite mise au point sur ce dernier.

La loi 1901 pour vous épauler

Cette loi est une convention qui permet à toute personne âgée d'au moins 16 ans de s'associer à une ou plusieurs personnes afin de mettre en commun leur savoir ou leur activité. Il est évident qu'une association n'a pas pour fonction de créer des bénéfices à partager à part égale, comme c'est le cas pour les sociétés commerciales. Cela dit, la section trésorerie est un élément capital à ne pas négliger, et lui permettra d'avoir un bon fonctionnement. 

Dans tous les cas, les membres du bureau qui ont pour fonction de gérer l'entreprise, sont élus par l'assemblée générale. C'est d'ailleurs elle qui statuera sur la périodicité, la nature du scrutin ou encore les modalités de vote.

Un gestionnaire au rapport

Comme dit précédemment, ce n'est pas parce que le but de l'association n'est pas lucratif, que de l'argent ne circulera pas entre les différents membres ou encore pour le règlement de certains frais. Un rapport financier plus ou moins élaboré selon l'importance du budget est donc nécessaire. Il vous aidera à contrôler les flux monétaires en interne et en externe. Ce rapport est la garantie que la gestion d'une association est parfaitement maîtrisée

Pour les petites associations, rien ne les oblige légalement à avoir une comptabilité, une fois qu'ils ont en leur possession tous les justificatifs de paiements effectués. Il peut également s'agir d'un simple registre où seront reportées les recettes et dépenses. Pour les associations dont le budget est supérieur à plusieurs milliers d'euros, il est recommandé d'adopter une comptabilité équivalente aux sociétés commerciales. Si l'utilisation de logiciel en interne pour effectuer votre rapport vous semble trop complexe, il est toujours possible de faire appel à un cabinet d'expert-comptable. Bien que mandater des professionnels apporte des coûts supplémentaires, il est souvent plus judicieux de solliciter leurs services pour éviter la moindre erreur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 − 3 =