Économie et patrimoine : Comment protéger et faire croître vos actifs financiers ?

15 avril 2024

Accueil » Finance » Économie et patrimoine : Comment protéger et faire croître vos actifs financiers ?
Sommaire de l'article

De nos jours, il est important de détenir à la fois des actifs financiers et immobiliers. Une combinaison gagnante pour tenir tête à l’inflation. Il faut juste choisir le bon placement afin d’atteindre ses objectifs. Le point !

Protéger et faire croître vos actifs financiers avec l’assurance-vie : une stratégie gagnante ?

L’assurance-vie a à nouveau volé la vedette aux meilleurs placements financiers avec une collecte record de 15,9 Md€ en janvier 2024. Il s’agit d’une incroyable hausse de +12% sur un an. La preuve irréfutable de sa suprématie sur le marché des produits d’épargne. D’autant plus que l’assurance-vie regorge d’atouts non négligeables.

Contrairement à l’épargne réglementée, l’assurance-vie ne prévoit aucun plafond de dépôts. A cela s’ajoute une grande souplesse d’utilisation. En effet, le capital logé dans cette enveloppe reste récupérable à tout moment. Idem pour les rachats partiels. Sans oublier les versements programmés pouvant être modifiés à n’importe quel moment.

D’ailleurs, l’assurance-vie s’avère polyvalente. Différents projets peuvent y être rattachés comme la constitution d’un apport personnel en vue d’un achat immobilier. Le capital cumulé sert également à financer les études de sa progéniture ou un voyage, etc. Bien évidemment, la préparation de sa retraite figure parmi les principaux cas d’usage de l’assurance-vie.

L’assuré peut également utiliser son contrat pour anticiper la transmission de son patrimoine. Et, cette option s’avère avantageuse fiscalement. Il suffit en principe de désigner les destinataires des fonds dans la clause bénéficiaire. En cas de décès, les fonds leur reviendront en franchise de droits de succession.

Mais la fiscalité applicable dépend en grande partie de la date de versement des primes sur son contrat. Pour les versements faits avant 70 ans, un abattement fiscal de 152 500 € par bénéficiaire est prévu. Pour les versements effectués après 70 ans, l’abattement s’établit à 30 500 € (à répartir entre tous les bénéficiaires).

D’autres articles sur le même sujet sur www.fortunyconseil.fr.

Déléguer l’allocation de votre portefeuille d’actifs : une bonne ou mauvaise idée ?

Si vous avez du mal à gérer votre assurance-vie, optez pour la gestion pilotée. Vous pouvez d’ailleurs choisir cette option dès l’ouverture du contrat. Celle-ci s’adresse notamment aux jeunes épargnants qui ne possèdent pas les compétences requises. Inexpérimentés, ces derniers peuvent rencontrer des difficultés majeures à sélectionner des supports adaptés.

Pour maximiser la gestion de votre contrat d’assurance-vie, la chance ou le hasard ne suffisent pas. Il est essentiel de définir une stratégie d’allocation appropriée dès le départ. C’est pourquoi il est recommandé de faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine, un professionnel expérimenté capable d’optimiser et de sécuriser la rentabilité de votre investissement.

Dans l’objectif de diversifier votre portefeuille d’actifs, vous pouvez y intégrer des unités de compte (UC). Potentiellement performantes, mais plus risquées, celles-ci peuvent doubler voire tripler les fruits de votre placement financier. A cette fin, des supports plus rémunérateurs vont être intégrés à votre contrat d’assurance-vie. Citons, par exemple, les SCPI (sociétés civiles de placement immobilier).

D’après l’Aspim (association française des sociétés de placement immobilier), le taux de distribution des SCPI ressort à 4,52% pour l’année 2023. Un niveau stable par rapport à celui de l’année précédente : 4,53%. A titre de comparaison, la rémunération du Livret A est à 3%. Idem pour le LDDS (livret de développement durable et solidaire).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 ⁄ 7 =