Quelles sont les aides financières pour les personnes en difficulté ?

14 juin 2022

Accueil » Finance » Quelles sont les aides financières pour les personnes en difficulté ?
Sommaire de l'article

Vous vous trouvez actuellement en situation de précarité et vous avez besoin d’un coup de pouce pour vous en sortir ? En fonction de votre profil, de votre situation et de vos besoins, il existe différentes aides financières que vous pouvez demander. En effet, plusieurs organismes tels que la Caisse d’Allocations Familiales peuvent voler à votre secours. Zoom sur les prestations les plus connues pour se sortir d’une crise financière.

Les aides financières pour les familles en difficulté

Vos revenus ne suffisent plus à couvrir les dépenses de votre foyer ? Quelle que soit votre situation, renseignez-vous auprès de la CAF, car on y propose certainement l’aide dont vous avez besoin.

 

Si vous êtes déjà allocataire et que vous avez au moins deux enfants à charge, vous pouvez par exemple demander les allocations familiales. Il s’agit d’une aide qui est versée chaque début du mois. La somme doit être utilisée pour payer les frais liés à l’entretien et l’éducation des enfants.

 

Pour les parents qui ont du mal à payer les frais de scolarité de leurs enfants, l’organisme peut verser la prestation d’accueil du jeune enfant (Paje) et l’allocation de rentrée scolaire (ARS). Et pour permettre aux ménages modestes de se divertir ou de partir en vacances, il existe l’aide pour les vacances familiales (AVF).

 

Par ailleurs, les parents isolés peuvent bénéficier de l’allocation de soutien familial (ASF) et les conjoints survivants peuvent toucher l’allocation de veuvage.

Les aides pour les jeunes et les étudiants

Plusieurs aides sont disponibles pour soutenir les jeunes en situation de précarité. Il suffit de trouver le dispositif qui répond à chaque besoin.

 

Si vous êtes un jeune demandeur d’emploi par exemple, vous pouvez percevoir la Garantie Jeunes, une aide versée pendant une année. En plus de l’allocation, vous bénéficierez d’un accompagnement intensif dans vos recherches d’emploi.

 

En outre, que vous soyez étudiants ou demandeurs d’emploi, vous pouvez toucher le RSA jeune si vous remplissez les conditions liées à la période d’activité. Plus précisément, vous devez avoir travaillé à temps plein pendant au moins deux ans au cours des 3 dernières années avant votre demande.

 

L’aide au permis de conduire, la prime d’activité, l’aide mobili-jeune et l’aide personnalisée au logement (APL) sont autant d’options qui s’offrent à vous. N’hésitez pas à contacter les organismes sociaux pour avoir plus d’informations sur les conditions d’éligibilité, ainsi que sur les modalités des versements.

Les aides pour les demandeurs d’emploi

Subvenir à ses besoins n’est pas toujours facile lorsqu’on est demandeur d’emploi. Heureusement, il est possible de bénéficier de plusieurs prestations en attendant de décrocher un travail.

 

Il y a par exemple l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE). Vous avez toutes les chances de la décrocher si vous vous trouvez dans une situation de chômage involontaire. Rendez-vous sur le site officiel de Pôle emploi pour avoir plus d’informations et pour vous inscrire.

 

Une prime de 1000 euros peut également être octroyée si vous suivez une formation de longue durée en entreprise. Cependant, il faut que la formation en question concerne les métiers les plus demandés, dans des domaines comme l’hôtellerie, la restauration et le bâtiment.

 

Et si vous êtes chômeur en fin de droits, vous pouvez compter sur des prestations comme l’allocation de solidarité spécifique  (ASS), le revenu de solidarité active (RSA) et la prime transitoire de solidarité (PTS) pour vous en sortir.

 

Enfin, si vous avez des besoins spécifiques comme passer le permis de conduire, vous pouvez vous adresser à Pôle Emploi afin de bénéficier du dispositif adapté.

Les prestations pour les personnes en situation de handicap

Vous avez besoin d’une aide financière urgente pour payer certaines dépenses telles que vos factures d’électricité et vos loyers ? Un prêt d’urgence social est la meilleure solution pour vous dépanner. Cette aide d’un montant maximal de 150 euros est  attribuée par un Centre intercommunal d’action sociale. N’hésitez pas à contacter une assistante sociale si vous voulez en bénéficier. Cette dernière vous épaulera dans la constitution de votre dossier.

 

En plus de ce prêt, les personnes handicapées peuvent toucher différentes prestations.

 

  • L’allocation aux adultes handicapés (AAH) : une aide financière versée aux adultes de plus de 20 ans qui remplissent certains critères d’incapacité et de ressources. La prestation est versée mensuellement et elle vaut plus de 900 euros.
  • L’allocation d’éducation à l’enfant handicapé (AEEH) : une prestation versée aux parents qui ont à charge un enfant ( moins de 20 ans) atteint d’un handicap. La somme peut être utilisée pour payer les soins et les frais de scolarité. Elle peut également servir pour acheter divers équipements et accessoires afin d’améliorer les conditions de vie de l’enfant.
  • L’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI) : une aide financière pour compléter les revenus modestes des personnes handicapées. Le montant de l’aide sera déterminé en fonction de vos ressources.

Les aides financières pour les seniors et les retraités

Ce n’est pas parce que vous êtes à la retraite que vous n’avez plus aucune dépense à payer. Au contraire, des charges supplémentaires peuvent s’ajouter à vos factures afin d’assurer votre maintien à domicile. Et si vous décidez d’emménager dans une résidence pour personnes âgées, cela aura également un coût plus ou moins élevé en fonction du centre choisi. Si votre retraite est insuffisante, ne paniquez surtout pas. Plusieurs organismes peuvent vous venir en aide.

 

L’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) est votre première option. Il s’agit d’une aide destinée aux retraités qui touchent des revenus modestes. Attention, pour être éligible, il faut avoir plus de 65 ans.

 

Au cas où votre demande de pension de retraite a été refusée et que vous n’êtes pas éligible à l’Aspa, vous pouvez demander l’allocation d’aide sociale pour personnes âgées. Si vous êtes une personne seule, vous toucherez 916,78 euros. Et si vous êtes en couple, le montant de l’aide s’élèvera à 1.423,31 euros.

 

Pour terminer, si vous êtes une personne âgée en perte d’autonomie, vous pouvez profiter de l’une des aides suivantes :

  • l’allocation personnalisée d’autonomie (APA)
  • l’aide-ménagère à domicile
  • le partage de repas
  • la prestation de compensation du handicap (PCH)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 × 17 =