Analyse d’air pour la sécurité : quels appareils utiliser ?

15 juin 2022

Accueil » High-tech » Analyse d’air pour la sécurité : quels appareils utiliser ?
Sommaire de l'article

L’humanité mène depuis des décennies une lutte pérenne contre la pollution atmosphérique et environnementale. L’objectif ? Épurer l’air extérieur que nous respirons. Selon les statistiques, en moyenne 500 000 personnes meurent prématurément à la suite d’une inhalation prolongée d’air intérieur pollué. Nous avons tendance à négliger la qualité de l’air intérieur que nous respirons, alors que les particules fines, le CO2 et la poussière sont des éléments nocifs affectant la qualité de l’air. Il est possible aujourd’hui de contrôler la qualité de l’air que vous respirez, grâce à différentes gammes d’analyseurs d’air.

Tournez-vous vers l’analyseur d’air pour le taux de particules fines

Notre bien-être dépend en grande partie de la qualité de l’air que nous respirons. Vous pensez certainement que vous êtes à l’abri de tout danger et que vous protégez vos voies respiratoires lorsque vous êtes chez vous à la maison ou confortablement assis dans le fauteuil au bureau. C’est loin d’être le cas. En effet, l’air ambiant est chargé en particules fines produites par des matières plus ou moins nocives. Les modes de chauffage par combustion ainsi que les débris industriels sont les principales sources d’émanation de particules fines. Au contraire de la poussière, elles sont à peine visibles. Elles ont un diamètre équivalent à 2,5 microns, voire moins. Ne vous fiez pas à la taille, cela n’enlève rien à leur caractère nocif.

Chaque année, ce sont des milliers de personnes qui meurent d’inhalation de particules fines dans le monde. Les effets de ces particules fines sur la santé sont désastreux. Elles infiltrent les voies respiratoires et causent à la longue des pathologies qui peuvent aboutir à un cancer de la gorge ou du poumon. Il est donc important de disposer d’un outil qui contrôle la qualité de l’air dans votre environnement pour votre santé et votre bien-être. La meilleure solution qui s’offre à vous est un analyseur d’air, qui présente les différents paramètres de l’air présent dans votre habitation. C’est un dispositif très utile pour ceux qui sont préoccupés par le bien-être de leurs proches et de leur famille.

L’analyseur d’air utilise des capteurs de particules pour déterminer si les particules fines dans l’air ambiant sont trop élevées ou non. Ils sont pratiques pour mesurer en temps et en heure, le taux des éléments polluants notamment les particules fines contenues dans l’air. Cela permet de purifier votre intérieur pour toujours avoir une meilleure qualité d’air. Les analyseurs d’air sont même recommandés pour prévenir la diffusion du coronavirus dans les espaces clos. Parce que la santé n’a pas de prix, et qu’il faut toujours veiller à respirer l’air le moins pollué possible, vous pouvez donc opter pour un analyseur d’air. Il existe une vaste gamme d’analyseurs d’air avec ou sans fonctionnalités intelligentes. Vous pouvez donc choisir le moniteur qui convient le mieux à vos besoins.

Capteur d'air

Installez un capteur de CO2 dans les endroits confinés

Il n’est pas rare d’observer des cas d’évanouissement, des vertiges et des malaises ressentis lors de regroupements massifs dans des endroits étroits. Ce fait s’explique par une forte concentration du taux de CO2 dans l’air. Lorsqu’une salle est restreinte et manque d’aération, la teneur en CO2 s’accroît, ce qui conduit généralement à la pollution de l’air ambiant. Une fois ce gaz inhalé, les répercussions sont systématiques dans l’organisme, notamment au niveau des voies respiratoires.

Il convient de rappeler que les deux principales formes de pollution de l’air interne sont les particules et les gaz. On constate très souvent une condensation de gaz dans les endroits confinés. Ce qui impacte négativement la qualité de l’air ambiant. Un fort taux de concentration de dioxyde de carbone dans l’air conduit généralement à des maladies pulmonaires suite à l’inhalation de ces gaz. Par conséquent, il est primordial de veiller au contrôle systématique de la teneur en CO2 de l’air.

Lorsque vous travaillez dans un endroit confiné, le testeur de CO2 est l’outil qu’il vous faut. Ce capteur peut aider à maintenir la concentration de CO2 à un niveau sain et conforme aux exigences. Par exemple, dans une habitation, pour être sûr que la qualité de l’air est bonne, la valeur limite de CO2 ne doit pas dépasser 1000 ppm. Grâce aux capteurs de CO2, vous aurez les indications précises pour savoir à quel moment aérer la pièce avec de l’air frais.

Choisissez un compteur de particules de poussières

Vous avez beau tout verrouillé, fermé toutes les portes et les fenêtres chez vous, après un petit moment, vous découvrez encore des particules de poussière sur le mobilier ou sur le rebord des fenêtres. Cela prouve à quel point il est difficile d’empêcher la poussière de pénétrer dans votre habitation. L’inhalation de la poussière provoque des troubles respiratoires allant d’une simple allergie aux infections respiratoires les plus complexes.

La prévention des maladies cardiovasculaires et respiratoires ainsi que l’amélioration de votre cadre de vie sont autant de raisons de choisir un compteur de poussières. Ce sont des dispositifs très précieux qu’il faut installer aussi bien dans votre habitat personnel que dans un cadre professionnel.

Pourquoi ces capteurs sont-ils importants et pour quels secteurs ?

La pollution de l’air ambiant peut avoir de fortes conséquences sur votre santé. Peu importe le cadre, les capteurs doivent entrer dans les habitudes. Vous vous demandez certainement pourquoi adopter ces capteurs et quels sont les secteurs qui en ont le plus besoin.

En quoi les capteurs sont-ils importants ?

En moyenne, 500 000 personnes meurent tous les ans suite à l’inhalation de polluants en intérieur. Ce sont des chiffres effrayants qui doivent nous faire prendre conscience que loin d’être une banalité, l’air pollué constitue un risque énorme. L’utilisation de capteurs est donc très importante pour réduire la progression inquiétante de la mortalité due à l’air pollué.

Nous avons tendance à accorder peu d’importance à la qualité de l’air interne. Alors que nous passons généralement plus de temps à l’intérieur d’un bâtiment qu’au-dehors. Cela prouve à quel point nous sommes exposés aux polluants de l’air intérieur. Par exemple, selon les normes, la concentration en CO2 dans un environnement professionnel ne doit pas dépasser 0,5 % soit 5 000 ppm. Au-delà de ce seuil, dans un milieu clos, vous serez exposés à des crises respiratoires aigües. Dès lors, les capteurs sont importants pour vous assurer que le taux de concentration du CO2 dans l’air est conforme aux normes sécuritaires. Cette solution vous permet de déterminer quand il vous faut aérer votre environnement ou régler l’air conditionné pour réduire le taux de CO2 au seuil réglementaire.

L’ameublement de votre appartement et de vos bureaux est aussi une source d’émanation de polluants dont les particules fines et de poussières, ainsi que des composés organiques volatils. En ce qui concerne ces dernières, des substances chimiques à l’instar des formaldéhydes peuvent provenir des meubles, et ainsi polluer l’air ambiant. Ce sont des composés cancérogènes qui nuisent gravement à la santé. Aujourd’hui, plus de 190 000 travailleurs sont exposés à ce type de gaz et aux risques de contamination. Pour prévenir cela, les capteurs restent les meilleurs instruments dont vous disposez.

Dans quels secteurs doit-on installer les capteurs ?

L’air est partout et nous inspirons aussi bien l’oxygène que les polluants de l’air qui quant à eux nuisent à notre organisme. Par conséquent, on peut installer les capteurs dans presque tous les secteurs. L’utilisation des capteurs au sein des établissements scolaires est déjà en vigueur depuis le 1er janvier 2018. Par ailleurs, dans le cadre professionnel, les secteurs industriels et hospitaliers sans oublier les laboratoires chimiques, sont les plus exposés aux polluants de l’air. Ainsi, vous pouvez installer les capteurs dans des endroits comme :

  • les usines de transformation de tout genre,
  • les bureaux des entreprises,
  • les salles de conférence,
  • les salles de classe,
  • les appartements mal aérés.

La durée moyenne de vie s’écourte de façon déraisonnable. La qualité de l’air que nous respirons joue un rôle important dans cette situation. L’air intérieur est considéré de bonne qualité lorsqu’elle avoisine les 800 parties par million. La valeur extrême est de 1000 ppm de CO2. Au-dessus de ce seuil, il faut penser à aérer plus régulièrement l’espace ou à adopter les mesures idoines. Il est donc évident que sans un instrument de mesure dédié au contrôle de la qualité de l’air, il vous serait impossible d’avoir les données pour prendre de telles dispositions.

Il est recommandé d’installer des capteurs dans vos locaux pour prévenir les nombreux désagréments liés à l’air pollué. Il s’agit notamment de désagréments tels que les maux de tête, les suffocations, et même les risques d’affections cutanées provoquées par les particules fines et de poussières ainsi que les gaz contenus dans l’air.

En entreprise, l’air sain décuple les facultés et participe à la productivité des salariés. Vous pouvez dans ce cas, veiller à leur santé et par la même occasion obtenir de meilleurs rendements de leur part. N’hésitez pas à prendre contact avec les experts en vente de capteurs pour choisir celui qui répond le mieux à votre bâtiment et à votre environnement. Entre les analyseurs d’air pour les taux de particules fines, les capteurs de CO2 ou encore les compteurs de particules de poussières, vous disposez d’une gamme complète d’instruments pour garantir votre sécurité sanitaire et celle de votre entourage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 − 25 =