À quoi correspondent les critères ESG dans le secteur de l’immobilier ?

21 février 2023

Accueil » Immobilier » À quoi correspondent les critères ESG dans le secteur de l’immobilier ?
Sommaire de l'article

Title :

Métadescription :

 

 

En matière d’investissement immobilier, les investisseurs se montrent de plus en plus concernés par le caractère responsable des bâtiments. Les critères ESG apportent une certaine transparence et un outil de comparaison des efforts fournis par les acteurs de l’immobilier.

La prise de conscience des préoccupations environnementales dans l’immobilier

Le bâtiment constitue un des secteurs les plus pollueurs. La prise de conscience des acteurs s’accompagne d’un intérêt grandissant pour les critères ESG en immobilier. Le respect de ces exigences assure une réduction de l’impact sur l’environnement et une réponse concrète aux préoccupations des acquéreurs.

 

La mise en place de ces critères ESG (Environnementaux, Sociaux et Gouvernance) participe à une meilleure transparence en matière de protection environnementale. Loin des discours marketing sur les bâtiments verts sans aucune preuve concrète, l’engagement des professionnels de l’immobilier se concrétise par l’obtention de labels et de certifications.

Les critères ESG, des indicateurs dans l’immobilier

Les critères ESG mesurent la conformité des bâtiments en matière de protection de l’environnement. Les investisseurs sont particulièrement sensibles à ces efforts. Les bâtiments neutres en émissions de CO2 ou à énergie positive ont désormais leurs faveurs. Les critères ESG concernent divers domaines :

  • Environnement : les critères ESG mesurent l’impact carbone des bâtiments via les émissions de gaz à effet de serre (GES), le niveau de performance énergétique et la production de déchets.
  • Social : l’immobilier garantit désormais le confort et le bien-être des occupants. La prévention des risques se situe également au centre des préoccupations. Depuis la crise sanitaire, cette dimension humaine a gagné en importance, notamment pour l’immobilier de bureaux ;
  • Gouvernance : la dimension économique renseigne sur la manière dont l’immeuble est géré et la politique adoptée en faveur des occupants.

 

L’ensemble des critères ESG s’inscrivent dans une démarche de développement durable. Désormais, l’immobilier se transforme pour réconcilier les bâtiments avec l’environnement. Aussi bien pour les immeubles d’habitation que pour les locaux professionnels, l’heure est à la sobriété énergétique et à une meilleure réponse aux besoins des occupants.

Critères ESG et label ISR

Le label ISR (Investissement Socialement Responsable) a été mis en place en 2016 en France. Ce premier label européen consacré à l’immobilier ambitionne d’appliquer les grands principes du développement durable aux investissements immobiliers.

 

Les critères ESG suivent les mêmes objectifs. La stratégie d’acquisition d’actifs ne dépendra plus uniquement de perspectives purement financières. Au contraire, le label ISR permet de classer les placements selon leur engagement dans le développement durable. Son obtention donne plus de sens aux investissements immobiliers. La stratégie vise le soutien des efforts en faveur de la protection de l’environnement dans ce secteur.

Les enjeux du développement durable dans le secteur immobilier

En France, le secteur de l’immobilier est responsable de 25 % des émissions de CO2. Pour une gestion plus durable du parc immobilier, les critères ESG prennent tout leur sens. Les professionnels doivent participer à la préservation de l’environnement et de la société.

 

La mise en place de critères en dehors de la rentabilité des projets immobiliers permet d’analyser la durabilité des bâtiments de façon plus précise. Le suivi de la performance est également simplifié avec cette démarche favorisant l’émergence de l’immobilier durable.

Les critères ESG sont devenus indispensables

Les critères ESG ont montré leur pertinence en matière d’immobilier. Si des efforts sont encore à faire pour encourager les professionnels à encore mieux les intégrer à leur stratégie, l’ESG représente maintenant un critère central dans l’évaluation de tout projet ou actif immobilier

 

À l’avenir, cette démarche de développement durable dans l’immobilier pourrait mener à :

  • Des chantiers de construction avec un impact environnemental minimum grâce au recours à des matériaux biosourcés et une meilleure gestion du recyclage des matériaux ;
  • Un portefeuille d’actifs qui se caractérise par de faibles émissions de carbone ou des bâtiments à énergie positive ;
  • Des outils de pilotage de projet pour s’assurer de l’application des critères ESG à chaque étape de la construction, de la recherche de terrain au recyclage des déchets ;
  • Des documents officiels de référence intégrant les mentions indispensables dans les contrats de réservation, les attestations de financement ou encore les contrats de bail afin de renseigner sur l’impact écologique d’un bâtiment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
56 ⁄ 28 =