Comment devenir propriétaire sans CDI ?

23 novembre 2021

Accueil » immobilier » Comment devenir propriétaire sans CDI ?
Sommaire de l'article

Pour accorder un crédit immobilier à un demandeur, la banque tient compte de plusieurs paramètres dont la présentation d’un CDI par l’emprunteur. Cependant, même si vous êtes un indépendant ou en CDD, vous pouvez prétendre à un crédit pour votre projet immobilier. Le crédit immobilier sans CDI est en effet possible à certaines conditions. Alors, comment procéder pour obtenir un crédit immobilier même sans CDI ?

Le crédit immobilier sans CDI, les raisons de la réticence des banques

En règle générale, les banques sont réticentes à prêter aux demandeurs qui ne disposent pas d’un CDI. L’absence de CDI fait d’ailleurs partie des raisons les plus fréquentes de refus de prêt. Fondamentalement, deux raisons expliquent cette situation. La première est que les banques ne prêtent généralement qu’à des personnes qu’elles estiment en mesure de rembourser dans les délais. Avec un CDI, il va sans dire que votre profil met davantage les financiers en confiance.

La seconde raison de la réticence des banques est le niveau de réglementation du marché du crédit et particulièrement celui du crédit immobilier. Les critères que doivent considérer les banques pour accorder un crédit à une personne lambda sont nombreux. Ils sont pensés aussi bien pour protéger les banques que le demandeur lui-même. Toutefois, malgré ces diverses modalités, il est bien possible d’obtenir un prêt immobilier sans CDI.

crédit immobilier sans CDI

Le crédit immobilier sans CDI, une réalité

Via des plateformes comme Achylles.fr, vous pouvez bénéficier d’une sélection sur mesure gratuite du bien immobilier de votre choix au sein d’une large sélection de programmes neufs. Tout ce que vous avez à faire est d’obtenir le financement nécessaire à cet effet. Quand bien même vous n’êtes pas en CDI, sachez que vous pouvez tout à fait obtenir un crédit immobilier.

De plus, le statut de travailleur libéral, d’indépendant, d’intérimaire ou de salarié en CDD ne vous empêche nullement de prétendre à un prêt immobilier. Il vous suffit de justifier d’une bonne santé financière et de gérer raisonnablement vos dépenses, qui plus est si vous avez peu de marge de manœuvre pour négocier.

Justifier d’une bonne santé financière et d’activités sur son compte

Grâce à certaines mesures et recommandations, vous pourrez mettre la banque en confiance. Par exemple, si des membres de votre famille sont déjà clients de la banque choisie, vous pouvez jouer sur ça. Cela peut représenter un argument de poids, le membre de votre famille se positionnant comme une sorte de caution morale pour vous.

De même, la gestion que vous faites de votre compte en banque personnel sera déterminante ici. Pour la banque, il est important que votre compte soit très mouvementé et que vos revenus soient stables et réguliers. Vous vous imaginez bien qu’en l’occurrence, l’absence de découvert serait pour vous un argument de taille. Ceci témoigne de votre sérieux et de votre rigueur dans la gestion de vos dépenses.

Jouer sur l’ancienneté de votre statut

Même en absence de CDI, un argument qui jouera fortement en votre faveur c’est l’ancienneté du statut dont vous bénéficiez. Pour ce faire, vous devrez présenter à votre banque des justificatifs de votre ancienneté sous le statut de libéral, d’indépendant, de salarié en CDD, etc. Il peut s’agir de bulletins de salaire ou d’autres documents. En CDD, la banque peut vous accorder un prêt immobilier si vous justifiez d’au moins 3 années d’ancienneté sous ce statut. Pour les libéraux, elle table souvent sur 2 ans, 3 ans pour les entrepreneurs, 18 mois pour les intérimaires.

Mobiliser un apport personnel conséquent

Comme avec un emprunteur en CDI, l’apport personnel compte également si vous voulez bénéficier d’un crédit immobilier sans CDI. En l’espèce, l’apport personnel permet à la banque d’apprécier votre capacité à épargner, malgré que vous ne soyez pas sous CDI. Évidemment, plus votre apport personnel sera conséquent, plus vous mettrez votre banquier en confiance. Si les banques exigent généralement un apport personnel de 10% de la somme demandée, vous gagnerez à aller outre cette marge. Si vous le pouvez, n’hésitez donc pas.

Exploiter d’autres pistes

De plus, en ayant un bon garant, c’est-à-dire une personne qui s’engage à rembourser la banque en cas de défaillance de votre part, vous pouvez obtenir votre crédit immobilier sans CDI. Il en sera de même si vous sollicitez les services d’un courtier immobilier.

Le crédit immobilier sans CDI, quelques contraintes tout de même

En absence de CDI, même si vous suivez les conseils prodigués en amont, la prudence des banques va influencer les négociations. Pour se protéger, elles jouent sur des paramètres comme :

  • l’augmentation du taux d’intérêt qui est supérieur à celui d’un emprunteur en CDI,
  • l’apport personnel qu’elles souhaitent plus important,
  • un taux d’usure élevé.

Devenir propriétaire sans CDI est bien possible. Cependant, cela demande de répondre à de nombreuses exigences, lesquelles ne sont pas pour autant insurmontables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 − 1 =