Comment trouver un locataire en Suisse Romande sans effort et gratuitement ?

23 novembre 2021

Accueil » immobilier » Comment trouver un locataire en Suisse Romande sans effort et gratuitement ?
Sommaire de l'article

L’investissement locatif est une solution prisée par de nombreuses personnes, pour la fiscalité qui peut être intéressante, les revenus passifs, mais aussi la constitution d’un patrimoine de qualité. Pour autant, le statut de propriétaire n’est pas forcément de tout repos. Existe-t-il une solution pour n’avoir que les avantages ?

Suisse Romande : la location en toute facilité

Un propriétaire peut passer beaucoup de temps à trouver le locataire idéal. Celui qui va entretenir son bien, mais aussi payer ses loyers sans difficulté. Pour cela, il doit examiner bon nombre de données chiffrées et effectuer, avec des candidats à la location, des visites de son bien. Pour les propriétaires, cela peut être considéré comme une vraie perte de temps, alors que SherlockHomes trouve votre nouveau locataire en toute facilité et ce, sans tracas.

Même s’il ne s’agit pas ici d’un héros de littérature, cet organisme va se charger de résoudre de nombreux problèmes inhérents à la mise en location, avec autant de perspicacité que le personnage de Sir Conan Doyle.

En donnant les disponibilités, c’est lui qui se charge de faire coïncider les visites, avec les personnes qui correspondent à vos attentes et vos exigences. Le bien et ses caractéristiques sont communiqués aux agences immobilières les plus en vue de la Suisse Romande.

Eviter la vacance locative en Suisse Romande

Quand on est locataire également, cette adresse mail peut devenir rapidement un incontournable. La location d’un bien, que ce soit une maison ou un appartement, suppose de devoir respecter un préavis, c’est à dire un laps de temps qui sépare le moment où le locataire signifie sa volonté de partir du logement et la date effective de ce départ.

En fonction des situations, la durée du préavis peut varier, mais il est en général de trois mois. Or, quand on a trouvé un logement plus grand ou plus adapté à sa situation familiale, que l’on souhaite se rapprocher de son lieu de travail, ce préavis peut se révéler un vrai problème.

Il est possible, dans les faits, de le raccourcir, si l’on trouve un locataire qui est amateur de reprendre l’habitation à la date qui arrange l’actuel occupant des lieux. Le propriétaire peut comprendre ce genre de situation, mais il a besoin de trouver une nouvelle personne pour ne pas avoir de vacances locative et donc avoir une perte financière.

Cela passe à nouveau par un examen drastique de la condition financière du repreneur, ce qui est tout à fait normal. Le propriétaire doit avoir l’assurance qu’il sera payé, tous les mois, pour le bien qu’il met en location.

Passer par un tiers de confiance, qui est spécialisé justement, dans l’examen des dossiers de candidature, ne peut être qu’un plus pour que la transition entre les deux locataires se passe au mieux, en satisfaisant les exigences du propriétaire.

Chacun y trouve son compte : le locataire qui arrive au terme de son contrat de location, celui qui doit partir plus tôt et aussi le propriétaire qui n’a, avec cette solution, aucune perte de ressources mensuelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 − 1 =