Covid-19 : doit-on investir dans l’immobilier neuf ?

16 mars 2021

Accueil » immobilier » Covid-19 : doit-on investir dans l’immobilier neuf ?
Sommaire de l'article

La crise sanitaire et économique imputable au Covid-19 n’étant pas résolue, il est normal de s’interroger quant à la faisabilité d’un projet immobilier. Pourtant, de nombreux indicateurs sont au vert.

Pourquoi peut-on investir dans l’immobilier neuf même pendant la crise sanitaire ?

Le secteur immobilier a été un des seuls qui n’a pas été impacté par la crise. On peut même dire qu’il se porte bien, en ce début d’année 2021.

Les taux pour emprunter sont très bas et le taux d’endettement a été revu, ce qui permet à de nombreux ménages d’acheter des programmes neufs à Bordeaux ou dans d’autres grandes villes de France, plus facilement.

En effet, si les conditions d’octroi avaient été durcies au début de la crise, elles ont été adoucies avec notamment donc l’augmentation du taux d’endettement. Celui-ci, depuis des années à 33% est passé à 35%. Cela permet à de nombreuses personnes de devenir propriétaires, alors qu’il y a encore quelques années, leur dossier aurait été jugé un peu tangent.

Il est pourtant nécessaire de faire le bon choix, surtout quand on veut investir pour mettre en location. La ville dans laquelle on veut faire construire doit attirer les personnes (étudiants, actifs, familles), ce qui est le cas de villes ensoleillées comme Bordeaux, par exemple.

Même s’il est évident que la situation personnelle et financière des personnes sera étudiée scrupuleusement lors du passage en banque, de nombreux signes semblent indiquer que 2021 est une excellente année pour faire une demande de crédit immobilier, pour une construction neuve.

Crise du Covid-19 et investissement immobilier : est-ce incompatible ?

Seul frein qui pourrait exister quand on souhaite devenir propriétaire bailleur ou résider dans une ville riche d’histoire et où l’on peut se divertir : le prix des biens dans l’ancien.

Si l’immobilier est stable, on a tendance à voir une augmentation du prix de vente de certains biens. Cela est normal : pendant le confinement, les français ont compris qu’il était important, pour supporter certaines situations difficiles d’avoir une habitation dans laquelle on se sente réellement bien. Les propriétaires qui souhaitent vendre profitent de cet état de fait.

Par contre, cela n’a pas réellement impacté le prix de l’immobilier neuf à Bordeaux, ce qui est une bonne nouvelle. Une construction neuve est en effet le meilleur moyen d’avoir la certitude d’une bonne isolation, de matériaux respectueux de l’environnement. Les constructeurs se doivent de respecter la norme RE2021. Cela laisse augurer des factures énergétiques moindres, sachant qu’à Bordeaux ou toute autre ville en-dessous de la Loire, les températures sont souvent clémentes, même en plein hiver.

Si les amateurs de bon vin ne peuvent que se réjouir d’habiter Bordeaux, ce n’est pas le seul atout de la ville qui peut se targuer d’accueillir des étudiants avides de réussite, des personnes désireuses de se créer un avenir, en montant leur propre structure.

Soit autant de possibilités pour un propriétaire bailleur de trouver des locataires. Le climat de Bordeaux peut également inciter une personne ou une famille à déménager, pour profiter de cet ensoleillement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 × 7 =