Du changement dans l’immobilier suisse

17 février 2020

Accueil » immobilier » Du changement dans l’immobilier suisse
Sommaire de l'article

En Suisse comme ailleurs, on a redouté les effets indirects, mais pour le moins dévastateurs de la crise des surprimes américaine sur l’économie immobilière locale. Quelques années après, on peut constater que les conséquences ont été moins dramatiques sur le sol helvétique que chez certains voisins européens. Le secteur immobilier se porte donc bien, en Suisse, en ce début d’année 2020. Les constructions vont bon train, les achats comme locations ont pris un rythme satisfaisant selon les experts, et l’on se dirige vers une belle année pour la profession. Pourtant, des changements sont à prévoir.

Du nouveau dans le canton de Vaud

Ceux qui se passionnent pour la vieille pierre comme pour les constructions récentes dans le canton de Vaud ont certainement déjà entendu de Fidias, cette société vaudoise qui est en charge de la promotion des Moulins de la Veveyse, un ensemble de 400 logements modernes, conçus pour allier mobilité douce et mixité sociale, dans cette ancienne région connue pour sa dynamique industrielle. Panneaux solaires photovoltaïques, pompes à chaleur et énergies renouvelables étant au programme, le projet devrait connaître un beau succès. C’est en partie ce qui a attiré l’attention de l’entreprise genevoise Edifea, qui a décidé de racheter l’ensemble des actifs de Fidia, et d’en faire son partenaire privilégié dans ce canton où elle n’avait pas encore pu se développer.

L’avenir de l’immobilier suisse

Le pari de l’habitat écologique est aujourd’hui au cœur des préoccupations de l’entreprise Edifea qui, en sa qualité d’acteur dynamique de ce secteur, mise sur la volonté de toute famille helvétique soucieuse de l’avenir de notre planète, de se tourner vers l’habitat durable. En effet c’est en partie à nous, citoyens, que revient le devoir de faire quelque chose pour que les générations futures puissent bénéficier d’un cadre de vie agréable mais aussi responsable, parce que prenant en compte le besoin croissant de respect de l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 × 30 =