Les atouts d’un investissement dans l’immobilier en Espagne

Vous devriez investir dans l’immobilier en Espagne à cause de l’agréable cadre de vie. Mais aussi pour profiter de conditions fiscales particulièrement intéressantes. Voici quelques raisons supplémentaires de le faire dès aujourd’hui !

Après la pluie le beau temps !

En Espagne, les choses ont bien évolué depuis la période 2008 marquée par une monumentale dépression. Actuellement, il y a de nouveau une croissance dans ce secteur. Grâce à la dépression, la période actuelle est marquée par une croissance importante.

Dans cette période de reprise, au moins trois nationalités battent des records en termes d’investissement en Espagne. Il s’agit des français, des belges et des suisses. Des ressortissants de cas trois pays ont acquis plus de 13 250 résidences. Ces dernières ayant tantôt statut de résidence principale, tantôt celui de résidence secondaire.

Magnifique cadre de vie !

Investir dans une villa en Espagne à Costa Blanca permet de s’installer dans un espace où il fait particulièrement bon vivre. L’Espagne est une destination de vacances toujours séduisante. De plus, l’Espagne est magnifiquement située en Europe. Elle est proche de pays présentant de nombreux intérêts tant linguistiques que diplomatiques. Vous parvenez à rester proche du cœur de l’Europe tout en profitant de la généreuse cuisine espagnole, du charme latin et du climat méditerranéen de l’Espagne.

Tout français ou belge qui s’installe en Espagne enregistre une augmentation de son pouvoir d’achat de l’ordre de 45%. Quant à un citoyen helvète, il enregistrera une augmentation de son pouvoir d’achat de l’ordre de 93% !

Et si vous investissez pour proposer des logements à la location ?

Investir dans l’immobilier à Madrid, c’est avoir l’assurance d’acheter facilement. Dans la capitale, les prix oscillent aux alentours de 3 000 euros par mètre carré. 

En tant qu’investisseur dans le secteur de l’immobilier haut de gamme, vous pouvez obtenir un rendement de l’ordre de 2,5%. Quant à la plus-value potentielle, elle peut frôler 30% en 4 ans. Aucun souci à propos de la taxe foncière qui est en moyenne de 0,5% du loyer du bien. La taxe foncière peine à atteindre 7,9% indépendamment de la valeur locative du bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 − 16 =