Ouvrir un commerce de détail : trouver l’emplacement idéal

3 octobre 2020

Accueil » immobilier » Ouvrir un commerce de détail : trouver l’emplacement idéal
Sommaire de l'article

Vous envisagez d’ouvrir un commerce. Vous avez le concept, et avez peut-être réalisé une étude de marché et un business plan. Pour que votre projet décolle et se pérennise, l’emplacement joue un rôle essentiel. De là dépendra la destinée de votre affaire.

Pour cela, nous allons voir quelques données pertinentes à prendre en compte, au-delà de la surface du local, des équipements et de la nature du bail.

Les données démographiques du secteur

Les données démographiques d’un secteur impliquent plusieurs angles à considérer pour savoir si vous vous trouverez au bon endroit. Il est question ici de toucher la bonne cible.

La première chose à faire est d’identifier vos clients (jeunes, actifs, séniors), mais aussi de connaitre leurs habitudes. Est-ce que vos produits et/ou services s’adressent à une clientèle familiale ? Est-ce que cette clientèle fera appel à vous plutôt en semaine, ou lors des sorties du weekend ? De plus, est-ce que votre commerce viendra à drainer une clientèle locale, ou au contraire est-ce que les clients se déplaceront pour vous trouver. En d’autres termes, vendez-vous des produits de consommation courante, ou des produits de niche, et à qui ?

Dans le cas où vous définiriez les produits à vendre en fonction d’un secteur précis, soyez très prudent. Ceci pourrait être le cas d’un restaurant qui envisagerait de s’implanter proche d’une grande, et unique, entreprise, et dont le plus gros des clients seraient les employés. Dans l’éventualité d’une faillite ou d’une délocalisation, l’ensemble de la clientèle disparaitrait simultanément.

Le trafic piétonnier

A moins que vos clients recherchent avant tout la confidentialité, être implanté dans une zone peu fréquentée n’est certainement pas une bonne idée. Certes, les loyers y sont plus accessibles, mais votre chiffre d’affaires s’en retrouvera plus que proportionnellement impacté.

Avant de vous décider, n’hésitez pas à vous rendre sur les lieux à différentes heures de la journée, et chaque jour de la semaine. Et tenez compte des périodes de vacances scolaires afin de ne pas avoir certaines déconvenues. De même, se rapprocher d’une agence spécialisée dans les transactions commerciales est incontournable. Ces professionnels disposent de tous les chiffres, et seront donc du meilleur conseil pour vous orienter selon votre budget et vos objectifs.

Evaluer les commerces alentours

Une zone très commerçante influe forcément sur le volume de trafic devant vos vitrines. Selon sa composition, il agit en votre faveur ou en votre défaveur.

Pour exemple, une boutique de prêt-à-porter de luxe aura plus de chances de voir son chiffre d’affaires se développer si elle est entourée de ses semblables. En effet, la concentration attire les amateurs de ce type de shopping. A contrario, un magasin d’alimentation générale n’a aucun intérêt à s’installer là où sont déjà installés ses concurrents. A moins que les prix que vous pratiqueriez défient toute concurrence, cela ne serait pas très judicieux.

Considérer les capacités de stationnement et l’accessibilité

Si un premier point était à prendre en compte, il s’agirait d’évaluer la capacité de stationnement du quartier. Disposez-vous de places de parking ? Est-ce qu’un parking public est aménagé dans le secteur ? Dans le cas où le commerce potentiel se situerait dans une zone piétonne, assurez-vous d’être là où se passe le plus gros de l’activité de la zone. Ceci concerne en premier lieu vos prospects, mais aussi vos fournisseurs.

Enfin, se renseigner auprès de la ville quant aux futurs projets d’urbanisme est loin de s’apparenter à un détail. C’est ce qui pourrait déterminer le fait d’être sur une bonne affaire ou une catastrophe annoncée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 + 27 =