Tout ce que vous devez savoir sur les fosses septiques

Les déchets provenant des ménages sont de natures diverses. Il y a ceux issus des usages domestiques à l’instar des restes de nourriture, des plastiques, des appareils obsolètes… Mais également, les déchets provenant des sanitaires. Et pour ces derniers, il faut savoir que les fosses septiques telles qu’on en connaissait avant n’existent plus. Pour être plus précis, elles sont proscrites pour les habitats nouvellement construits. Cependant, l’appellation a été conservée pour désigner les fosses d’évacuations des eaux usées. Cependant, l’ancienne installation n’est plus en adéquation avec les normes actuellement en vigueur. Elle se limitait à assurer le transport des eaux issues des toilettes. Décryptage de la fosse septique « moderne », encore appelé fosse toutes eaux

Le rôle d’une fosse septique

Bien que ce type d’installation n’existe plus, le terme fosse septique est resté. Aujourd’hui, il faut parler de « fosses toutes eaux ». 

Ces dernières recueillent les eaux usées qui viennent des toilettes, ainsi que les eaux provenant de l’usage domestique. Il s’agît notamment de l’eau des éviers, du lave-vaisselle, de la machine à laver… Ces fosses se chargent de réaliser un premier traitement des eaux grâce à certaines bactéries qui peuvent subsister en l’absence d’air ou de lumière. Puis ensuite, ces eaux usées sont évacuées au niveau du réservoir collectif de traitement. 

La fosse septique effectue un épurage des déchets solides et les réduit à l’état liquide. Par ailleurs, il convient de préciser qu’il est interdit de réaliser un raccordement des eaux pluviales avec l’installation. Cette interdictions vise à éviter la saturation des fosses toutes eaux. Et en ce qui concerne le prix d’une fosse septique, il faut intégrer plusieurs paramètres. 

Les différents modèles de fosse septique

Les entreprises mettent à la disposition des consommateurs deux types de fosses septiques : en plastique ou en béton. 

La fosse septique en plastique se caractérise par sa légèreté. Elle est renforcée par de la fibre de verre. Cependant, elle est plus coûteuse. Elle doit nécessairement avoir de l’eau pour fonctionner convenablement. La fosse septique en béton est plus accessible. Mais sa mise en place est plus complexe.

Le coût d’une fosse septique

Comme dit précédemment, le prix de ce dispositif  sera déterminé par certains facteurs. Le coût minimum d’une fosse septique en béton est de 550 euros. Pour un matériel en PVC, il faut compter au moins 420 euros. Toutefois, il faudra prendre en compte les frais d’installation et de terrassement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 6 =