Tout savoir sur le plan d’épargne retraite 

12 octobre 2022

Accueil » Retraite » Tout savoir sur le plan d’épargne retraite 
Sommaire de l'article

Le sujet des retraites fait polémique depuis des nombreuses années, tant sur le nombre de trimestres et donc l’âge auquel les français pourront prétendre à ce repos bien mérité, après des décennies de labeur, qu’au niveau du montant des retraites. Il est évident que quand on cesse d’être un actif, les revenus baissent, à moins d’avoir pris des précautions, comme le fait d’ouvrir un PER.

C’est quoi le PER ?

Que l’on entre tout juste dans la vie active ou que l’on commence à s’intéresser à sa future retraite, il est normal de s’interroger : est-ce un bon choix de souscrire à un PER ?, est-ce que cela va vraiment tout changer au niveau des ressources, une fois la retraite venue ?

Il faut d’abord bien en comprendre le mécanisme. Il existait auparavant plusieurs produits d’épargne destinés à améliorer les conditions de vie des retraités, mais ils ont fusionné pour créer le Plan d’Epargne Retraite dans le cadre de la loi Pacte. On peut souscrire un tel contrat à titre individuel ou collectif, par le biais de l’entreprise dans laquelle on travaille.

Si le régime général des retraites permet d’obtenir un socle défini par différents critères, c’est généralement trop peu pour répondre à tous les besoins d’une personne qui souhaite profiter de son temps libre pour matérialiser des projets et envies. Il est donc important d’épargner, dans le but d’avoir un complément de revenu.

Les avantages du Plan d’Epargne Retraite :

Le PER est une épargne dédiée à la retraite. Il n’est donc pas possible de considérer la somme économisée comme une épargne de précaution, ce dont il faut avoir conscience. Mis à part ce point, le PER n’a que des avantages.

Le souscripteur du contrat a le choix, au moment de sa retraite, entre une sortie en capital (l’assureur auprès de qui il a souscrit le contrat lui verse la totalité de la somme épargnée, qu’il lui faut gérer), ou à une rente mensuelle, versée à vie.

Une autre alternative consiste en le fait d’avoir une partie du capital et le reste en rente. Chaque choix expose la personne à une fiscalité différente, ce qu’il faut voir, pour faire le choix le plus judicieux.

Quelquefois, le PER permet d’obtenir un accompagnement personnalisé pour déterminer ce qu’il faut, au moment de la retraite, en fonction des besoins et attentes, en termes d’argent, en faisant le point sur le régime obligatoire.

Cela permet de savoir concrètement combien il faut verser, pour ne plus se soucier de ses revenus, le moment venu, sachant que le montant des versements, mais aussi la fréquence sont ensuite laissés à la libre appréciation du souscripteur du contrat, en fonction de ses possibilités, mais aussi des contraintes financières auxquelles il peut être confronté dans sa vie de tous les jours.

Que se passe-t-il en cas de décès ? Personne ne souhaite y penser bien sûr, mais la somme épargnée ne le sera pas en vain puisqu’il est possible de désigner un bénéficiaire qui touchera l’argent, le mettant à l’abri du besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 + 9 =