Comment choisir la bonne assurance loyer impayé ?

18 janvier 2023

Accueil » Assurance » Comment choisir la bonne assurance loyer impayé ?
Sommaire de l'article

Etre propriétaire représente, soit, son lot d’avantages. Mais on peut être confronté à des locataires indélicats qui refusent ou ne sont pas en possibilité de payer leur loyer. Souscrire une assurance spécifique à ce problème : la GLI (pour Garantie des Loyers Impayés) est souvent la seule solution pour remédier à ce problème. Mais comment trouver le meilleur contrat ?

Le type de contrat et donc le prix

Il est évident qu’avant de recourir à une assurance loyers impayés, un propriétaire fera souvent le choix de penser qu’il peut résoudre la situation à l’amiable et c’est parfois le cas. Des solutions peuvent être trouvées, surtout si le locataire a prouvé par le passé qu’il se faisait fort de payer ses loyers. Personne en effet, n’est à l’abri d’un accident de la vie qui l’empêche temporairement de payer ce qu’il doit à son bailleur.

Pourtant, on peut lire dans certains journaux à quel point les détenteurs de biens immobiliers mis en location peuvent se retrouver démunis quand un ou plusieurs de leurs locataires ne leur paient pas le loyer dû.

Pour trouver le meilleur contrat, il convient de regarder certains critères comme le prix demandé pour la prestation. Un organisme qui propose plusieurs contrats laisse au propriétaire le choix, ce qui est toujours appréciable. On peut ainsi opter pour une garantie loyers impayés qui ne repose absolument pas sur les épaules du propriétaire mais bien sur les locataires.

Mais il existe d’autres types de contrats qui supposent de prendre un certain pourcentage des loyers. En échange, le type de service est étendu, avec un plafond élevé de prise en charge ou encore une absence de carence, ce qui n’est jamais à négliger dans ce genre de situation.

La nature des prestations :

Bien entendu, une assurance loyers impayés permet de revoir son argent, quand les locataires ne paient pas.

Mais cette garantie peut être plus étendue et prendre en charge des dégâts matériels qui auraient été occasionnés par les locataires, pendant la durée du bail en fonction de la somme que cela représente (généralement s’ils sont supérieurs au montant de la caution demandée pour le bien immobilier à louer).

Il faut veiller à regarder, outre le délai de carence, la franchise (la somme restant à payer au propriétaire).

Procédure judiciaire : qui paie la facture avec la GLI ?

C’est notamment là qu’il convient d’être prudent, quand on est propriétaire. Malheureusement, dans certains cas, il est difficile de trouver une solution à l’amiable et il convient d’ouvrir une procédure en justice pour que les loyers soient payés.

Cette solution est bien entendu payante et généralement, la note est payée par le propriétaire, déjà fâché de ne pas percevoir ses loyers depuis plusieurs mois.

Il est important de bien choisir son prestataire, pour signer son contrat d’assurance loyers impayés car certains ne proposent pas de prendre en charge à 100% ces frais qui peuvent se révéler coûteux.

Pouvoir déléguer la gestion locative, au niveau des loyers, est un excellent moyen de gagner en tranquillité quand on est propriétaire, pour ne profiter que des avantages liés à ce statut.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 − 22 =