Comment trouver la bonne assurance quand on est jeune conducteur ?

21 septembre 2022

Accueil » Assurance » Comment trouver la bonne assurance quand on est jeune conducteur ?
Sommaire de l'article

Que ce soit avec la conduite accompagnée, avant, ou en passant le code et la conduite, à partir de 18 ans, le jeune conducteur a un statut très spécial auprès des cabinets d’assurance et pas de ceux dont on peut se vanter : c’est simple, il est considéré comme extrêmement à risque.

Pourtant, l’obligation légale de faire assurer son véhicule oblige ce dernier à faire le meilleur choix s’il veut être à la fois bien couvert, sans payer trop cher. Voici quelques astuces.

Jeune conducteur : trouver l’assurance la plus couvrante et la moins chère

Les banques et les cabinets d’assurance ont un point commun : ils n’apprécient pas du tout le risque. Même s’il a suivi scrupuleusement ses leçons de code, a su voir tous les pièges sur les photos et a été félicité par son moniteur, pour l’assureur, le jeune qui vient d’obtenir son permis n’a pas d’expérience et représente un risque accru de sinistralité. Heureusement, ce n’est pas ce que pense Ornikar Assurance. Un nom qui doit leur parler puisque c’est l’un des acteurs phares sur le marché du permis.

C’est certainement celui qui est le plus à même de penser que la réputation que l’on impute aux nouveaux conducteurs est erronée, raison pour laquelle il propose une assurance peu chère car il sait en plus que les personnes qui viennent d’obtenir leur permis, n’ont généralement pas beaucoup de moyens financiers.

Composer entre de faibles ressources et avoir un bon niveau de couverture, c’est là tout l’enjeu pour les jeunes conducteurs. C’est pourquoi on peut, comme le rappelle duret-cottet.fr, prendre une assurance sur le contrat de ses parents. Reste à savoir si le jeune conducteur, en quête d’autonomie privilégiera cette solution. Mais elle a le mérite d’exister.

Les critères à attendre d’une bonne assurance auto pour jeune conducteur

Quel niveau de couverture ? En matière d’assurance auto, la seule obligation consiste en le fait de souscrire au moins la responsabilité civile, c’est-à-dire le niveau de couverture le plus faible et donc le moins onéreux. Est-ce la bonne solution ?

Même s’il a foi en ses compétences au volant, il est certain que lors des leçons de conduite, un jeune n’est pas été confronté à toutes les situations d’urgence qui peuvent arriver sur la route.

Or, faute de réflexes suffisants, l’écart brusque d’un autre véhicule, le fait qu’il freine de façon subite peut suffire pour avoir un sinistre. Quelquefois, il ne s’agit que d’une histoire de tôle froissée, mais l’assureur ne va pas l’entendre de cette oreille et tous les frais ne seront pas couverts.

Il reste à choisir entre deux formules : celle reprenant les points basiques à laquelle s’ajoutent des options intéressantes à souscrire en fonction de sa façon de conduire (mais aussi de son véhicule) ou opter pour la sécurité à tout prix, en prenant la formule tout risque.

Tous les assureurs ne sont pas égaux en termes d’options, d’assistance ou encore de service à la clientèle pour votre voiture.

Pouvoir souscrire en ligne facilement, avoir un interlocuteur en cas de problème et trouver formule parfaite pour sa situation sont des points cruciaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 + 28 =