Comment défiscaliser sans avoir des revenus élevés ?

18 novembre 2022

Accueil » Défiscalisation » Comment défiscaliser sans avoir des revenus élevés ?
Sommaire de l'article

Quand on commence à gagner sa vie, le niveau de revenus s’associe inévitablement à un niveau d’imposition. La défiscalisation, soit un ou des moyens de payer moins d’impôts n’est pas un sujet réservé aux plus riches.

 

Le don pour les associations

Vouloir aider son prochain peut être un premier moyen de défiscalisation. Certains organismes permettent de prétendre à une réduction d’impôts à hauteur de 66% des sommes versées.

De quoi vouloir être généreux. Cela peut d’ailleurs être plus, quand on a à cœur d’aider les personnes en difficulté.

 

Défiscaliser grâce à l’investissement immobilier

Même si beaucoup de français ne le savent pas, de nombreuses personnes achètent un bien immobilier pour faire de l’investissement locatif, avant même d’acheter leur résidence principale.

On peut choisir, selon ce que l’on souhaite, entre plusieurs statuts dont celui de LMNP (Loueur Meublé Non Professionnel) qui permet de réduire sa fiscalité, notamment en amortissant son bien et ce que l’on met dedans pour le meubler.

 

Investir dans la pierre est rassurant et permet surtout de payer moins d’impôts. Si le dispositif de défiscalisation Pinel est bien connu du grand public, il en existe d’autres comme l’amendement Denormandie qui repose sur les mêmes principes mais permet d’acheter dans l’ancien plutôt que dans le neuf, par exemple.

 

Investir dans des FCPI

Vous croyez en le savoir-faire de certaines PME de France ou d’Europe, en l’innovation ? Alors sans doute que l’investissement dans des FCPI (Fonds Commun de Placement Immobilier) est fait pour vous. Si cet investissement suppose toujours une certaine part de risque, les réductions d’impôts sont intéressantes et peuvent aller jusqu’à 25%.

 

Pour minimiser le risque, il est important de se renseigner sur la santé économique de l’entreprise (du type licorne) ou de diversifier en investissant des sommes limitées (jusqu’à 10% du portefeuille, pas plus) sur plusieurs d’entre elles.

 

En ce sens, on recommande toujours de diversifier ses placements, que ce soit au niveau du produit, que géographiquement parlant.

 

Autres solutions de défiscalisation

Comment faire quand on se rend compte que l’on a peur d’investir de l’argent dans des entreprises qui peuvent faire faillite, que l’on n’a pas les moyens d’acheter un bien immobilier ? Est-ce que cela signifie qu’il sera impossible de payer moins d’impôts ?

 

Non, heureusement, car il est tout à fait possible de défiscaliser, simplement en faisant garder ses enfants ou en se faisant aider par une personne pour le ménage ou l’administratif (ce qui relève de l’emploi à domicile), de prétendre à un crédit d’impôt à hauteur de 50% de la somme versée, sachant que cela est plafonné à une somme par an (12 000 euros, parfois majorée de 1 500 euros en fonction d’une situation donnée (nombre d’enfant, personnes de plus de 65 ans…).

 

Tous les français, en outre, sont concernés par la retraite. Au-delà de savoir quand elle va avoir lieu, il faut avoir conscience que même à taux plein, de nombreuses personnes ne peuvent se contenter de ce qu’elles vont toucher de la part du régime obligatoire. Il convient de se constituer une épargne pour compenser la baisse de revenus. Ouvrir un PER (Plan Epargne Retraite) offre non seulement la possibilité de le faire un peu chaque mois, mais aussi de défiscaliser une partie des sommes versées au sein de son PER.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 × 23 =