Investir dans un vignoble en 2021

17 mai 2021

Accueil » Finance » Investir dans un vignoble en 2021
Sommaire de l'article

Le but d’une formation en fin, comme le Wset 3, est d’avoir les connaissances nécessaires avant de se lancer dans cette activité professionnelle. En effet, avant d’intégrer le monde des vins et spiritueux, il faut se former aux dégustations, aux techniques de vinification ou encore à la récolte des raisins !

Les vignes : Un investissement avant tout passionnel

Le vin, pur produit de la vigne et le terroir viticole, font partie du patrimoine gastronomique et culturel de la France. C’est d’ailleurs un sentiment partagé par plusieurs particuliers, connaisseurs ou non, désirant acquérir des notions dans le secteur. 

L’investissement doit se faire avec plaisir avant tout. L’achat d’une bouteille, grands crus ou non, demande une certaine expertise et la faculté de maintenir le précieux liquide dans de bonnes conditions. 

Pour ceux qui ont un patrimoine imposant, investir dans un domaine viticole peut partir d’un rêve. Il est possible d’acquérir un vignoble en allant directement chez un vigneron ou en faisant un rachat dans une société exploitant le vin, le bourbon, le malt, le whiskey écossais et le rhum tout à la fois. 

Attester sa connaissance en vin : Choisir le wset 3

Vous voulez devenir caviste ? En savoir plus sur le fonctionnement des distilleries ? Faire une dégustation pour déceler les arômes et le vieillissement du vin ? Avoir plus d’informations sur la certification d’une bouteille ?

Au moment d’acquérir un vignoble ou de miser sur une insertion professionnelle dans le secteur viticole, il faut des diplômes de niveau 1, 2, 3 ou de niveau iv, dans le domaine des vins et spiritueux. Justement, c’est la spécialisation relative au niveau 3 qui nous intéresse actuellement. Idéale pour la validation des acquis, elle permet de :

  • Maîtriser les méthodes de viticulture et les étapes de vinification des vins (vins blancs, vins rouges, vins rosés) ;
  • Connaître les grands crus et une sélection de millésimes ;
  • Apprendre les accords mets et vins ;
  • Distinguer les diverses AOP ;
  • Connaître les produits d’épicerie fine et les produits du terroir.

Vous pouvez aussi vous rendre dans de grandes écoles pour avoir des connaissances accrues en management. Cela vous aidera pour le développement de votre business. Chez Butler Academy vous pouvez vous former au wset 3. 

Les autres points à prendre en compte

Bénéficier de terres de qualité

Ce qui donnera une valeur dans le temps au vignoble, c’est sa qualité avant tout. Avec 750 000 ha en France, vous pouvez acquérir de multiples propriétés. Il faut toutefois faire le bon choix en pensant aux éléments suivants :

  • L’exposition des terres
  • Le cépage (chai, pinot, syrah…)
  • L’état de l’outil de production,
  • L’habitation.

Il faut savoir que le prix des terres augmente beaucoup, surtout dans les vignes d’appellation d’origine protégée comme le Rhône ou le Languedoc. Mais comme toutes les terres ne se valent pas, il faut bien évidemment penser au terroir avant tout. 

Un bon potentiel de plus-value non négligeable

Le choix de bonnes parcelles est indispensable pour l’investisseur. Avec les évolutions sur le marché, il peut tout de même envisager une plus-value sur le long terme. Par contre, la revalorisation dans le temps n’est pas sûr et le montant à investir est assez élevé, surtout, lorsque l’on fait référence aux grands crus.

Or, les rendements peuvent ne pas être importants et ne sont pas certains. Dans la pratique, l’exploitation viticole ne peut pas proposer un rendement égal tous les ans. Il y a, en effet, des phénomènes que vous ne pouvez pas prévoir dans le temps comme la météo. 

Dans tous les cas, on apprécie sa fiscalité avantageuse. En effet, dans le cadre de l’acquisition d’un prêt, les intérêts sont déductibles des autres revenus fonciers.

2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 + 4 =