Investissement locatif : quels sont les dispositifs intéressants en 2023 ?

29 mars 2023

Accueil » Immobilier » Investissement locatif : quels sont les dispositifs intéressants en 2023 ?
Sommaire de l'article

En complément de sa résidence principale ou pour l’acheter, de nombreux français font le choix de l’investissement locatif, d’autant qu’outre de futurs revenus passifs, on peut généralement prétendre à des réductions fiscales intéressantes.

Encore faut-il s’y connaitre, sachant que certains dispositifs ne sont pas toujours reconduits par l’Etat, malgré leur succès.

 

Immobilier : dans quel dispositif croire quand on veut faire de l’investissement locatif ?

La pierre étant toujours considérée comme une valeur sûre, les français sont toujours aussi enthousiastes à l’idée d’investir dans le locatif. Cependant, un investissement immobilier ne se fait pas sans réfléchir et il est préférable, quand on correspond à un certain profil, de connaitre les dispositifs défiscalisants pour bénéficier d’opportunités au niveau des impôts.

On peut regretter en 2023 que le dispositif Censi-Bouvard n’ait pas été reconduit. Pour autant, il reste d’autres dispositifs comme la loi Pinel (et Pinel +) qui a été prolongée jusqu’en 2024.

C’est la réduction d’impôt qui est ici promise, en achetant un bien immobilier neuf dans une zone dite Pinel dont la liste évolue chaque année. Cela correspond à des endroits tendus en matière de location.

Le bien acheté est ainsi mis en location, sachant que le loyer est plafonné, tout comme les ressources des locataires pour pouvoir prétendre à la location. Le propriétaire doit choisir entre 3 périodes de location (6, 9 ou 12 ans), sachant que s’il investit pour la somme maximale autorisée (300 000 euros) et qu’il loue pendant 12 ans, il peut prétendre à une réduction d’impôt de 63 000 euros. A la fin de la période de location, le propriétaire a l’entière jouissance du bien.

 

Investissement locatif : les choses à retenir pour 2023

Le statut LMNP est aussi un dispositif intéressant à plus d’un titre. Le Loueur Meublé Non Professionnel là encore offre la possibilité de louer un bien immobilier, mais ce dernier est obligatoirement meublé, en respectant une liste d’équipements et de mobilier que l’on trouve sur Internet. Le locataire doit y trouver un bon niveau de confort.

Le montant des loyers perçus (en-dessous de 23 000 euros annuels ou au-delà) va avoir des incidences fiscales notamment.

En optant pour le régime réel, l’investisseur peut amortir son bien immobilier, mais aussi le mobilier sur quelques années en fonction de la nature des équipements et de leur valeur vénale. Cet exercice comptable pourtant, n’est pas toujours aisé, aussi est-il toujours conseillé, quand on se lance dans l’investissement locatif, de savoir se faire accompagner par des structures compétentes qui vont se charger d’assurer la gestion du bien.

Le statut de LMNP est également apprécié car il permet d’étaler les droits de succession au moment de transmettre son patrimoine, si l’on remplit certains critères. Mieux vaut s’en assurer en amont, d’où l’intérêt de ne pas être seul, au moment de faire le choix du meilleur investissement locatif. Un professionnel, en fonction d’une situation toujours personnelle et unique, sera de bon conseil pour que cet investissement se révèle judicieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 + 29 =